Voguez sur les mers à la recherche du One Piece, le fameux trésor laissé par Gol D. Roger, roi des pirates ! Quel camp allez vous rejoindre ? Allez-vous arrêter tous ces pirates ? Serez-vous révolutionnaire ? Un chasseur de prime ? Qui sait ?

Partagez|

Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 59
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 22
Localisation : En Belgique, dans un bled paumé.
avatar
Roronoa Zoro
MessageSujet: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille. Lun 30 Avr - 9:51


Roronoa Zoro
























Nom » Roronoa.
Prénom » Zoro.
Âge » 19 ans.
FDD » /
Sabres » Wado Ichimonji - Sendai Kitetsu - Shusui.
Arme(s) » Mes katanas.
Groupe » Pirates.
Équipage » Chapeau de paille - Mugiwara.
Prime ou Grade souhaité » Prime de 120 millions de Berry.

Description Physique

Uhm, je crois que je dois me décrire ici... Alors que dire. Je suis grand, pour un mètre septante-huit et je ne sais pas combien de kilos. Non je n'suis pas gros, loin de là. Ma musculature est d'ailleurs assez imposante mais pas non plus à rendre mon corps horrible. Je ne suis pas comme un de ces musclor machin chose. Sur mon torse se trouve une énorme cicatrice que j'ai obtenu lors de mon affrontement contre Taka no Me no Mihawk aussi surnommé Œil de Faucon, ça fait un beau souvenir. En parlant de cicatrices... Je ne saurais dire combien j'en ai tellement mon corps en est recouvert. Sur mes chevilles, quand j'ai voulu me couper les jambes lors de notre petite escale à Little Garden et qu'on a failli devenir des statues de cire à jamais, enfin, tout ça pour dire que j'ai pas réussis à couper entièrement mes chevilles à cause de Luffy qui s'était enfin ramené, j'ai été distrait et du coup j'en ai gardé simplement des marques. Alors quoi d'autre, boarf, j'vais pas vous énumérer toutes les cicatrices que j'ai eu lors de mon voyage hein... Ça prendrait trop de temps. J'ai aussi un visage, comme les autres hey ouais ça t'en bouche un coin hein. Bref, comme les autres j'ai un nez, une bouche, des yeux... Les contours de mon profil sont assez carrés et fort prononcés, surtout au niveau de mon front et des tempes. Mes cheveux sont courts et de couleur verts. Ose m'appeler tête d'algue, gazon ambulant, marimo, cactus ou autre invention et tu regrettera d'avoir été mis au monde. Je sais que cette couleur est voyante, comment ne pas la remarquer aussi... Au moins je suis reconnaissable au loin. Et d'ailleurs, je suis le seul dans l'équipage à avoir une couleur originale, ça fait de moi un cas exceptionnel ahah... Ah non j'ai rien dit... Y a Franky aussi. Enfin bref. Sur le lobe de mon oreille gauche se trouvent trois boucles d'oreilles dorées que je n'enlève jamais. Ah mais j'ai oublié de vous décrire mes yeux... À quoi ça va servir mais bon fin soit on s'en fou. Deux billes noires vous observant soit avec ennui, malice ou arrogance, plus haut, des sourcils tout aussi verts que mes cheveux -car oui c'est naturel...-, toujours froncés, accentuant mon regard qui vous fera froid dans l'dos. J'ai les yeux revolver j'y peux rien~. Bon, trêve les plaisanteries à deux balles. Je crois que j'ai tout dis niveau physique naturel... Maintenant, les vêtements. J'ai pas vraiment une super grande penderie avec de jolis costumes comme le baka cook, et d'ailleurs j'me verrais mal habillé de la sorte. Un simple chandail blanc suivit d'un pantalon noir et des bottes me suffit amplement. Je crois que les seuls habits qui sortent du lot sont ceux de Skypiea ou encore à Alabasta et à Enies Lobby ainsi que le manteau que j'ai emprunté à un garde de Wapol sur l'île de Drum. Ah aussi, j'ai toujours une ceinture verte appelée Haramaki autour de la taille ainsi qu'un foulard noir que j'attache sur mon bras gauche, je le met sur mon crâne lors de mes combats, pas toujours, mais j'aime bien ça donne du style.

Description Mentale

Bon, j'ai déjà fais le physique, maintenant go pour le caractère. Que dire sur moi... Mis à part que je serais le plus grand sabreur du monde et que je battrais Mihawk! Oui c'est dans mes objectifs aussi. Mis à part ça, j'adore faire la fête, m'éclater, délirer, boire... Parce que j'le vaux bien! Bon fini l'humour à deux berrys. Boire, c'est pas priorité, le rhum, le whisky, la bière... De la gnôle quoi! Mais arrêtons de parler de ça, j'vais avoir envie d'en boire. Donc, pour me décrire un peu mentalement... J'adore me battre, plus l'adversaire est fort plus c'est intéressant. Enfin, faut quand même pas qu'il soit trop fort sinon je n'arriverais pas à le battre et ça, ça va pas. Je n'aime pas perdre c'est vrai, mais quand cela arrive, j'ai mon honneur à respecter et accepte la défaite, un coup dans le dos pour un escrimeur est un déshonneur! En fait, pour être franc, aux premiers abords, j'ai l'air froid, fier et borné. Je n'éprouve aucune marque de pitié, d'aide ou même de compassion. La seule fois où j'ai pu laisser échapper certains sentiments était le jour où Taka no Me no Mihawk m'avait battu, et m'avais mis au défi de le retrouver et de le battre, de devenir plus fort que lui. Bien sur qu'est-ce qu'il croit... On m'appelle pas Zoro Roronoa pour rien! Pour dire, j'ai une volonté de fer, au combat comme dans la vie. C'est comme si, pour moi j'étais une locomotive à vapeur dont la route est toute tracée, et peut importe les remparts qui peuvent se dresser sur mon chemin, je trouverais toujours un moyen de trouver la victoire et de continuer ma route. Je suis souvent assez conscient de la dureté des combats, mais même si certains s'avèreraient dur, jamais je n'abandonnerais, parole de Zoro! J'ai toujours su surmonter les choses, même rien qu'en regardant certains pirates ou même marins, je les fais fuir. Il parait qu'il y a quelque chose dans mon regard... Un peu comme des convictions, de l'espoir, de l'ardeur et du courage. Mais je ne suis pas que humble et sage comme certains pourraient penser... J'ai une conscience et des sentiments aussi j'vous ferais remarquer. Dans l'équipage, je suis un héros un vrai! -ou pas...- Chopper me vénère, ainsi que Usopp et Luffy. Les seuls que j'peux pas blairer, c'est peut être l'andouille qui nous sert de cuistot ou bien Nami... Cette voleuse... Je ne vous dirais pas combien de fois elle a essayé de me voler ou de me duper, je compte plus à force. La première fois c'était quand je me suis acheté mes sabres, je lui ai demandé simplement cent-mille berry, elle m'a dit que j'devrais lui rendre le triple. Pourtant, mes sabres, j'l'ai ai eus gratis. Du coup, elle a récupéré son pognon qui n'a pas été dépensé. Mais non... Non... Fallait quand même que j'lui donne le triple, oui j'ai énormément de dettes envers elle, j'en oublie certaines d'ailleurs. Et Robin, cette meuf, j'la sens pas. Aussi, avec tout ce qu'elle nous a fait voir... Nan j'peux pas lui faire confiance à elle. Mais je sais ce que vous dites, oui je dis sur Robin et sur Nami ainsi que sur le baka cook mais j'ai oublié le plus imbécile du lot. Luffy, notre cher capitaine adoré... Qui ne pense qu'à la bouffe, entre partie la viande, et partir à l'aventure. J'me demande même pourquoi j'ai accepté de le suivre... Et aussi de l'avoir appelé capitaine. Enfin bref. Je me bat souvent avec le cuisinier du bateau, oui, ce blond aux sourcils roulés, j'peux pas le supporter, à toujours vouloir être meilleur que moi. Mais bon passons outre ces avis sur les membres de l'équipage du chapeau de paille. En parlant de chapeau de paille, Luffy, lui, se met toujours dans des situations ambiguës, je sais même pas comment il fait. Et c'est toujours moi qui doit aller le secourir, perdant des litres de sang -je peux pas l'nier, c'est un classique... D'ailleurs je me demande comment j'fais-. Je suis également très loyal envers le reste de l'équipe, même s'il en advient que certains me sortent par les trous de nez. Je dirais même que j'ai des tendances suicidaires, ou même masochiste. Si je vous assure, reprenons quand j'ai été faire une petite visite à Arlong, quand je me suis jeté à l'eau ligoté, ne sachant pas si Nami allait venir me sauver ou non. Ou encore quand j'ai acheté mes sabres, j'avais mis un de mes bras en jeu, je pourrais également ajouter le moment que j'ai passé sur l'île de Drum à garder le bateau, me baigner dans l'eau gelée c'est pas un truc hyper cool à faire et très bon pour la santé mais bon... Après j'ai trouvé un bon manteau bien chaud ça compense -ainsi qu'une vieille peau qui m'a laissé tomber alors que je cherchais de l'aide-. J'ai quelque chose d'inné, de naturel, que je dégage avec une aisance folle. Ma classe n'a d'égale que mon talent, sabres en mains et un entre les dents... Uhm. Pourtant, je trouve toujours des moyens de rectifier des choses, donner une raison à tout et n'importe quoi. C'est toujours ceci qui explique cela, j'ai fais ça car y avait ci etc. Et je ne me prive pas de claironner ce que je crois qui serait meilleur pour certains. Bien que je me paye souvent une glace à trois boules -une bonne paire de bosses- sur le crâne. Même parfois, quand je juge des choses qui paraissent correctes, Sanji ne peut s'empêcher de dire un truc ressemblant à " Ça m'arrache le cœur de l'admettre, mais ce que dit Marimo ... " suivit d'un avis positif qui me met encore plus de fierté dans la poitrine. Oui, on a entendu cette phrase mainte et mainte fois. Je peux aussi ajouter que certains ont fini par déteindre sur moi, prenons Johnny et Yosaku comme exemple, vous me suivez? Et bien ça, c'est parce que je suis fier, brave, vaillant et admirable dans de nombreux points. Je sais que je met beaucoup de mes qualités en valeurs, mais ce n'est que pure vérité. J'avais aussi oublié de préciser que je n'ai absolument aucun sens de l'orientation... Ne jamais me faire confiance pour mener quelqu'un ou autre. Même quand on m'indique le chemin ou quand je suis quelqu'un, j'arrive à me perdre... Arf. Bref, je crois avoir fini avec cette partie, après viendra l'histoire...

Histoire

Tu veux savoir ma vie n’est-ce-pas? La curiosité est un vilain défaut mais bon… Pour pouvoir faire mes aventures sur ce forum, je crains d’être obligé de passer par cette case. Lis bien, je répèterais pas deux fois. Je suis originaire d’un petit village nommé Shimotsuki de East Blue, étant petit et toujours maintenant, passionné par l’escrime…

Lorsque j’étais petit, je devais avoir dix ans ou un peu plus, je sais plus ça remonte trop loin dans mon enfance, quand je décida d’entrer dans un dojo afin de défier les meilleurs. Si je gagnais, je remportais le Palmarès du dojo et si je perdais, je devrais m’entrainer là. C’est là que le maitre me présenta Kuina, la meilleure. Je n’aurais jamais cru devoir me battre contre une fille d’ailleurs. Lorsque j’accepta le défi, le père de l’escrimeuse me fit entrer. Je demanda si je pouvais prendre autant de sabres que je le voulais, j’en pris neuf mais… J’en perdis deux de ma bouche lorsque je salua mon adversaire. En deux coup même pas et je fini à terre, ce qu’il disait était vrai… Kuina était très forte. Mais sans perdre espoir, je me releva, prenant deux sabres de bambou. La première question fut posée. « Où as-tu appris la technique à deux sabres? » Ahah. J’avais même jamais tenu de sabre de bambou de ma vie donc où veux-tu que j’apprenne ça? Je fonça sur elle sans réfléchir, me disant qu’il fallait absolument que je surpasse mes capacités. Et paf, un coup entre les deux yeux, je l’avais pas esquivé, comme un bleu. Elle me rabaissa par la suite, me disant que je devrais au moins prendre dix ans pour maitriser deux sabres. Mais pour qui elle se prenait? Je rejoignis donc le dojo sans râler, une défaite est une défaite, pas de revanche. Enfin… Pas pour le moment en tout cas. Je m’entraina durement dans le but de la vaincre, jour après jour, je soulevais des poids, frappais des mannequins, tout pour devenir plus puissant. Au fur et à mesure de mon entrainement, je gagnais. Un des meilleurs élèves, c’est comme ça qu’on me désignait. Je battais même les adultes mais contre Kuina… La défaite était toujours aussi cuisante. Deux mille victoire et zéro défaites… Elle était décidément très forte, je dois l’avouer. S’en était de trop, un an que j’étais là et je n’arrivais toujours pas à la battre. C’était décidé, j’allais la provoquer en duel au soir, avec de vraies lames. Je la croisa, à la tombée de la nuit sur le chemin. C’est là que je lui proposa notre duel, notre dernier. Elle accepta, bien évidement. Celui-là était particulièrement long et pesant, mais il fallait que je gagne. Deux sabres, c’était lourd, c’est vrai. Mais ce n’est pas ça qui allait me faire perdre. À mon plus grand désarroi, je perdis ce duel, ce dernier. J’étais frustré, dégouté à l’idée de perdre toujours contre la même fille. Kuina me regarda, m’expliquant que c’était elle qui devait pleurer et s’apitoyer sur son sort. Son père lui avait expliqué qu’une fille ne pouvait devenir le meilleur escrimeur du monde, car un homme est naturellement plus fort. Elle allait avoir de la poitrine, commencer à se développer et compagnie. Moi, je n’en croyais pas. Franchement, qu’elle soit fille ou garçon, je m’en contre fou. Le but était de la vaincre et c’est là que je lui lança une promesse. L’un de nous deux devrait devenir le plus grand escrimeur du monde, le meilleur. Cette dernière accepta. Le lendemain, je m’entraina, il fallait que je devienne plus fort, encore plus. Améliorer mon endurance, si je ne maniais pas deux sabres, j’en manierais trois. C’est là que des camarades du dojo arrivèrent, tête jusque par terre et d’un air de zombie. Franchement, je comprenais pas. Jusqu’à ce que…

    « Kuina… Kuina est morte… »


Ces mots me frappèrent tel un éclair en plein orage. Non. Ça ne pouvait pas arriver, pas maintenant! En tombant des escaliers, une mauvaise chute… N’empêche que ça me met les nerfs rien que d’y penser, et surtout juste après avoir fait notre promesse. Alors que je passais mes nerfs sur mes pantins de bambou avec mes sabres, le père de Kuina arriva, me convoquant dans le dojo. Il me parla longuement, appuyant sur des points sensibles qui me firent pleurer. Je lui demanda de me donner son sabre, je voulais accomplir ce qu’elle voulait, accomplir son but. Son père se tourna, un peu étonné puis me souris, tendant le sabre blanc, Wadô Ichimonji, vers moi.

    « Le sabre de Kuina et ses rêves… Je te les confies. »


J’obtenu alors la charge de réaliser les convictions de sa fille et ce, est vraiment une mission merveilleuse.

______

Huit ans plus tard.

Je pouvais à présent fendre la pierre, j’étais devenu plus fort et savait ce que je faisais. Mon périple allait enfin commencer. Je me rendis sur la tombe de Kuina, y déposant de l’encens pour ensuite faire face à mon maitre. J’avais maintenant dix-neuf ans et avait apprit la maitrise du Santoryu, le style à trois sabres. C’est ainsi que je quitta Shimotsuki, un sourire aux lèvres dans l’espoir de tenir ma promesse. Je tomba sur un petit village où je m’arrêta pour faire entretenir Wadô Ichimonji chez un forgeron bien doué qui me prêta un sabre simple en attendant. Je débarqua dans un bar où des pirates étaient assis tranquillement à table en train de boire et où aussi, deux personnes étaient assises au bar. Je n’avais pas d’argent mais après tout, ça n’allait pas tarder. Le type qui était à l’entrée avait une prime de cinq millions de Berry que je provoqua sans même le vouloir, celui-ci dégainant son épée pour m’attaquer mais je l’intercepta avec ma lame, le fixant du coin de l’œil. Je l’eu sans trop forcer, celui-ci s’effondrant au sol comme une larve. Je pu alors me régaler avec une bonne assiette de spaghettis et de me requinquer d’un seul coup. Les deux gugusses au bar me regardaient d’un air pas très convaincu, après tout, j’avais choppé leur gibier. Ils me rappelèrent les lois d’un chasseur de prime, me disant donc qu’ils l’avaient vu en premier. Le problème était là… Je n’étais pas un chasseur de prime mais prenait une prime de temps en temps juste pour régler la note de la bouffe que j’ingurgitais. Je ne resta pas là-dessus et leur donna alors le pirate qui jonchait le sol, leur demandant juste de régler la note que je devais logiquement régler. Ils acceptèrent et je retourna alors vers le forgeron, reprenant ma lame. Lorsqu’il ouvrit le fourreau de l’autre qu’il m’avait prêtée… La lame se brisa, encore, il fallait vraiment que je réussisse à me battre sans trop abuser et sans en faire de trop, je dois être capable de donner tout et uniquement ce que le sabre peut m’offrir pour combattre. Je lui promis de le rembourser pour ensuite retourner dans le village où se trouvait du grabuge, apparemment un fameux Dick avec une prime de dix millions de Berry semait la pagaille, cherchant à voler les vivres des habitants.

Une fois sur place, le type à la coupe punk rouge était au sol avec son pote le blond, recouverts de blessures. Un costaud avec une espèce de canon sur l’épaule était en train de maltraiter un gosse aussi. Je me suis donc imposé, la prime sur la tête de Dick m’intéressait fameusement. J’attrapa alors mon foulard et le noua sur ma tête, empruntant donc les deux sabres des chasseurs de primes qui étaient hors service et me mit en position de combat. Directement, tout le monde me reconnu car oui, je suis surnommé le démon à corps humain, le démon noir ou encore « Roronoa Zoro le chasseur de pirates » alors que je n’ai rien demandé à personne. Je battis ses troupes assez rapidement mais manqua de me prendre un boulet de canon en plein visage, évitant. Une fois le combat fini et donc, que j’en ai fini avec lui, Johnny et Yosaku, les deux hurluberlus qui n’avaient pas réussit à se battre contre Dick me demandèrent de suivre ma route, enfin, qu’on fasse escorte ensemble. J’avais apparemment réveillé un profond rêve de Johnny, celui avec sa crête à l’iroquois. J’accepta, de toute façon être en compagnie ou pas, ça n’est pas vraiment dans mes projets. C’est aussi à cette époque où une association nommée Baroque Works me demanda d’entrer, même si je refusa catégoriquement. Ça ne m’intéresse pas si je n’en suis pas le boss.

______

Shell Town.

Je fus séparé de mes compagnons un peu avant mon arrivée à Shell Town. Je m’y étais arrêté comme sur une autre île quand j’entra dans un bar pour y boire et manger quand j’entendis comme un remue ménage. Une andouille blonde entra alors, faisant son malin avec un gros chien tout moche de couleur brune. Une petite voulu faire sortir l’animal avec un balais mais celui-ci se fit féroce. C’est alors que je jeta un tabouret dessus, histoire de « sauver » la jeune fille. Il s’énerva, naturellement, me demandant si j’étais bien Zoro le chasseur de pirate, me traitant de bandit. Franchement, j’en avais rien à faire. Il m’attaqua pour « impolitesse » mais je dévia son sabre, l’envoyant au plafond et offrant une merveilleuse droite à cette enflure de la marine. Positionnant mon katana près de sa joue, je lui ordonna de dégager lui et son toutou. Bien sûr, cette … Évitons d’être grossier. Andouille. Tira des propos qui tenaient la route, ou presque. Soit disant que si le colonel Morgan le savait, il ferait exécuter la femme et sa fille toutes les deux. C’est là qu’il me proposa.

    « À moins qu’on fasse un marché tous les deux, je les laisses tranquilles si tu accepte de prendre leur place sur le poteau pendant environ euh... Un mois? Maintenant tu seras gracié après… Si tu survis. Qu’est-ce que t’en penses? Alors, marché conclus?

    … Un mois? Marché conclus. »


C’est donc comme ça que je fini dans une grande cour, attaché à un poteau sans eau ni nourriture. Au bout de trente jours, je vis la petite fille que j’avais sauvée venir, deux boulettes de riz à la main. Elle voulait me les donner, me disant que je n’avais rien mangé depuis un bon bout de temps. Je n’en voulais pas, lui disant de dégager avant qu’elle se fasse choper. Malheureusement, ce fut le cas. Ce fils de chacal d’Helmeppo arriva et se servit en gouttant la nourriture qu’avait fait la fillette, recrachant immédiatement ce qu’il avait avalé pour lui dire que c’était infect, qu’il fallait du sel et non du sucre mais que voulez-vous… Ce n’est qu’une enfant. Il écrasa aussitôt la nourriture au sol, criant sur la petite en lui disant fermement que toute personne qui apporterait de l’aide et donc de la nourriture à un prisonnier serait châtié avec pour seule option… La peine de mort. Mais comme ce n’était qu’une enfant, il décida de la jeter en dehors de l’enceinte comme un vulgaire sac, ordonnant à un de ses soldats de le faire. À contre cœur, ce dernier le fit, envoyant la gamine en dehors du mur. Je ne sais pas vraiment ce qui se passa ensuite avec elle, tout ce que j’espérais, c’est qu’elle aille bien. Une fois que les soldats accompagnés d’Helmeppo s’en allèrent, un gringalet arriva devant moi, veste rouge, bermuda de jeans et coiffé d’un chapeau de paille. Il me parla et trouva à me dire que je faisais limite pitié attaché à ce poteau, disant que je ne donnais pas l’impression d’être un chasseur sanguinaire dans cette position. Il voulu s’en aller mais je lui demanda de rester où il est et de me passer ce qui restait des boulettes de riz qui étaient au sol. Même s’il ne voulait pas me les passer, me disant que ça ressemblait à des vieilles semelles toutes pourries, il me les mit dans la bouche et j’avala ce qui en restait. Il me regarda tousser, me disant donc que je n’aurais pas du les manger. Je fixa un point dans le vide, lui disant.

    « Dis lui que c’était délicieux. »


Une fois partit le gamin au chapeau de paille partit, je soupira, après tout, j’allais être libre dans une bonne dizaine de jours. Un flashback m’était revenu, les yeux fermés, je repensais à Kuina qui me remettait une raclée, ce bon vieux temps… En ré ouvrant les yeux, je le revis, devant moi, sourire de con au visage. Il me fixait, me disant qu’il allait me libérer et qu’ensuite, on ferait équipe tous les deux. What the fuck? De toute façon, je ne voulais pas devenir pirate. Et tout du moins, pas avec ce type, je le connaissais à peine quoi. Et puis, il était louche ce gamin. J’suis pas si désespéré que ça pour devenir pirate. Même en lui expliquant tout et n’importe quoi, quelle tête de mule… Ce dernier voulait à tout pris m’engager. C’était ptetre à moi d’décider nan? Il me demanda pour mes épées, si je n’en avais pas. Si, bien sûr, mais ce fils de chacal me l’avait prise lorsqu’il m’avait capturé. Le gosse en veston rouge me regarda, m’expliquant qu’il allait me la chercher.

    « Mais si tu veux que j’te la rende il va falloir que tu fasses équipe avec moi!

    Nan mais il se fou de moi ce crétin?! »


Et en gloussant comme une dingue, le gamin se dirigea… Vers une mauvaise direction. Je dû lui indiquer la bonne direction, celui-ci étirant ses bras. Mais c’était qui ce type au juste? Nan mais sérieux, il avait mangé un fruit du démon? De plus en plus étrange. À peine quelques instants plus tard et un gosse aux cheveux rose arriva près de moi, voulant me libérer. Celui-ci m’avait expliqué que Luffy, le chapeau de paille là, c’était énervé lorsqu’il avait entendu… Qu’on voulait m’abattre dans quelques temps. Franchement, j’y croyais pas. Ça avait réussit à me foutre en rogne, nan mais sérieux… Quel fils de chacal quoi! Bien sûr, le fait que l’autre gamin veuille me libérer ne servait pas vraiment à grand-chose vu qu’il ne faisait que resserrer mes liens. Et c’est ainsi que les gars de la marine arrivèrent, pointant des fusils vers nous. Mes pensées furent pour Kuina… Je ne pouvais pas mourir! Pas maintenant! Il n’en était pas question.

    « Gomu-gomu noooo…. ROCKET! »


J’avais entendu ça au loin, quand un gosse… Enfin, le chiant, était apparut, en plein dans le champ de tirs. Je paniqua, le vermicelle allait s’faire défoncer quoi! Je vis les balles rebondir sur lui, un peu comme s’il était fait d’une matière bizarre. Je lui demanda simplement qui il était, question qui était sortie de ma bouche sans même que j’y réfléchisse. Deux secondes après et il s’était retourné vers moi, un sourire de pur imbécile aux lèvres en me disant qu’il s’appelait Monkey D. Luffy, et qu’il serait le roi des pirates. Ce gars là… Est vraiment spécial, je me demandais vraiment ce qu’il pourrait lui arrivait plus tard et je n’allait pas tarder à le savoir, je ne pensais qu’à une chose à cet instant, ma survie. Et c’est ainsi que ce gugusse me rendit mes sabres, étant étonné que les trois étaient à moi. Je pris les lames entre mes doigts, me délivrant tout seul, comme un grand. J’étais entre les soldats, les envoyant valdinguer à youtsi-plou-les-bains-de-pieds. Le garçon au chapeau de paille et au chandail rouge explosa rapidement les soldats et compagnie. C’est alors que je vis le colonel Morgan s’approcher du gars élastique, me propulsant vers l’ennemi pour l’abattre à coup d’Onigiri, ou de Dragon Slash. Tous les trois, on ne tardèrent pas bien longtemps et se dirigèrent vers la taverne, celle où tout avait « commencé », en quelque sorte. C’est en mangeant là qu’il approfondit un peu plus le sujet de pirates. Je me disais… Après tout, je pourrais peut être l’accompagner pour parvenir à mon rêve.

    « Au fait, parles moi un peu des gars de ton équipage. Ils sont comment? Je préfère m’intéresser d’abord à eux que d’arriver dans le tas.

    Ahahah! Mais t’es le premier!

    Quoi? Et… Le bateau, il est où?

    Là bas! Amarré au port!~ »


Je me leva et m’appuya sur le rebord de la fenêtre, plissant les yeux pour apercevoir une simple petite barque avec un chien qui venait d’uriner dessus. Un sourire fendit mes lèvres et je ne pu retenir un rire moqueur qui s’échappa de mes lèvres, genre… On allait vraiment voguer là-dessus? Et dire que j’avais osé l’appeler capitaine il y a à peine cinq minutes. Décidément… Pourquoi j’avais accepté de venir dans son équipage? J’étais dans l’ignorance, mais je dois dire que toutes les aventures qui se sont passées avec lui ne m’ont pas déplu. Et encore… Je n’attend qu’à voir ce qu’il va se passer par la suite.

Test Rp

Luffy était déjà partit depuis un bon moment, alors avec le reste de l’équipage, on a décidé d’aller voir ce qui se tramait. Sans plus hésiter, Usopp, Nami et moi prirent une table pour manger et boire un coup tout en attendant l’capitaine. On furent tous informés qu’à cause du coup de boulet de canon qui avait été tiré par full body, dévié par le Gomu-Gomu no Fusen de Luffy et atterri en plein sur le navire restaurant, le chapeau de paille devrait travailler pendant un an complet dans le resto. C’était vraiment son genre de se foutre dans des situations pareilles… L’endroit était vraiment beau, il fallait l’avouer. Du parquet, des tables nappées et tout le tralala niveau décoration. Alors que nous étions assit à une table, notre capitaine arriva, apparemment surprit qu’on étaient tous là. Usopp ne pouvait s’empêcher de ricaner au fait qu’il allait devoir faire les corvées du navire et je proposa de repeindre le drapeau, tout en rigolant. Après tout, c’était juste de la taquinerie. Ce dernier nous aboya dessus.

    « C’est vraiment pas sympa de vous taper un bon repas… ALORS QUE MOI JE TRAVAILLE! »


Il avait décidément l’air en colère, s’énerver vite, c’pas bon pour la santé. Les personnes autour de nous observaient la scène avec des têtes de bouledogue, se demandant ce qui nous prenait. Bah… Si on peut même plus s’amuser et délirer. Les serveurs et cuisiniers nous fixaient, perplexes. L’imbécile qu’était mon capitaine cru que je n’allais pas le voir alors qu’il trifouillait son nez, le curant pour déposer une crotte dans mon verre. Non mais il y croyait sérieusement? Même les autres se marraient… J’étais pas si naïf. Je « marcha » alors dans leur jeu, portant lentement mon verre à mes lèvres.

    « En tout cas, la cuisine de ce restaurant est vraiment excellente. Dommage que tu n’aies pas pu la gouter… »


Aussitôt, j’attrapa le cou de Luffy et lui enfourna le verre dans la bouche pour lui faire boire le verre au complet, lui grognant dessus. Le reste de l’équipage ne pouvait plus s’arrêter de rire alors que moi j’étais parfaitement sérieux, c’est vraiment dégoutant, et bah voilà, retour à l’envoyeur. Le chapeau de paille se roula au sol en tenant sa gorge entre ses mains, comme si il était en train d’agoniser alors que moi je le regardais, j’avais vraiment un imbécile de capitaine.

    « Tu crois que je ne t’ai pas vu mettre une crotte de nez dans mon verre?! »


Je serra les dents, tentant de me calmer et me rassis quand un truc remuant s’approcha. Ledit truc était blond, avec un drôle de sourcil en vrille, vêtu d’un costard noir, chemise bleue à lignes et une cravate tout aussi sombre que son costume. Il commença à s’extasier devant Nami, récitant des imbécilités qu’étaient un poème créé à la dernière minute. Des cœurs émanaient partout, c’en était presque dégoutant. Mais pour qui il se prenait? C’était quoi son problème? Le capitaine et moi regardions la scène, perplexes. Il traita apparemment son boss de boulet, ce dernier ayant tout écouté. Le vieux à la grosse moustache lui rappela quelques points, lui disant carrément que s’il avait un quelconque problème, qu’il pourrait simplement quitter le navire et se faire pirate. Le blond s’énerva et continua de s’engueuler avec lui. Personnellement, je m’en contre foutais de cette engueulade, j’mangeais, c’était le principal. J’entendis quelques mots du genre à « tu es une charge inutile », « tu n’arrives même pas à t’entendre avec les autres cuisiniers », et compagnie. J’avais vu le coup venir et sauva trois assiettes juste à temps quand le moustachu empoigna le cook par le bras pour le fracasser contre la table qui bascula sur le côté et qui renversa le peu d’assiettes qui n’avaient pas été sauvées par Nami, Usopp et moi. Luffy souria, tout content.

    « Cool, maintenant que le patron t’a mis à la porte, tu vas pouvoir faire partie de mon équi…

    PAS QUESTION! »


Je le connaissais, il n’allait pas arrêter de l’embêter pour qu’il vienne. Sans plus attendre, le blond remit la table et nous servit des verres d’eau et une coupe demacédoine de fruits ainsi qu’un verre de Grand-Marnier en guise d’excuses… Je le sais car il venait de le dire. Par contre, nous, on pouvaient aller se brosser. Nami le complimenta, c’était pas son genre de refuser des trucs. Usopp gesticula et grogna, lui réprimant un dédommagement, refusant d’y croire en disant que c’était de la discrimination sexuelle et qu’il allait porter plainte… C’était tout lui aussi. Moi, j’restais là, à boire mon verre d’eau qui m’avait été apporté.

    « T’as un problème minus? Je vous ai servi un verre d’eau, ça vous suffit pas?!

    C’est la bagarre que tu veux? Zoro! Fais-lui sa fête!

    Débrouille-toi tout seul… »


Non mais il croyait que j’allais me bouger le cul juste pour lui? Le verre d’eau me convenait parfaitement. Même si j’aurais bien voulu un ptit verre d’alcool en plus. Le tireur de l’équipage ne baissa pas les bras, lui disant qu’il n’avait pas débarrassé son assiette. Le cuistot, ayant le dernier mot, lui demanda de la finir en mangeant les quelques champignons qui restaient. Le frisé au long nez se justifia en lui disant qu’il avait horreur des champignons depuis qu’il en avait goutté un étant petit, se retrouvant empoisonné. Le fumeur au sourcil vrillé lui confirma avec insistance que ceux-là n’étaient pas empoisonnés et que donc, il pouvait les manger. Décidément, j’étais vraiment dans un endroit de dingues … Et dans un équipage de tarés. Nami fit une mine toute attendrie, demandant de pas se battre pour elle. Le blond se tourna vers elle en lui disant un simple « D’accord! » alors que genre, ils ne se ‘battaient’ pas pour elle… Mais bon, évitons ce détail. La rousse le prit à part et lui demanda subtilement qu’elle avait simplement pas envie de payer, quelle radine… Et le pire, c’est que l’cuistot avait accepté, lui disant que c’était gratuit. Par contre, pour nous, c’était payer plein pot. Décidément, il commençait à me taper légèrement sur le système, bien que je n’allais pas m’énerver pour cet asticot ambulant. Fixant Nami qui disait peut être pouvoir nous envouter, je dissipa mes doutes.

    « T’es une vraie sorcière… »


Et le pire, c’est qu’elle en était fière. L’autre blond lui, avait complètement perdu la boule, allant draguer deux autres filles qui n’avaient fait que le saluer. À peine deux secondes plus tard et il était revenu à notre table, donnant un coup de pied sur le crâne de Luffy qui le fit plonger son nez dans son verre, lui gueulant dessus pour qu’il aille travailler. Notre capitaine se laissa trainer par le sourcil vrillé qui lui rappelait les règles de bonnes manières et tout ce qui s’en suivait… Alors que je le suivais simplement du regard. Nous n’étions pas au bout de nos surprises.



Prénom : Adélie.
Fille ou garçon ? I'm a girl.
Comment as-tu connu le forum ? Partenariat avec Sea World.
Tu as lu le règlement ? OK by Nami
Commentaire ? : Aucun. Je me suis juste permise de modifier -car je m'embêtais...- le code de base de la présentation -que vous aurez remarqué- et j'espère que je pouvais, j'ai gardé le code de base donc... TT
Âge : 15 ans.


Par Akino de Templactif

××××××××××××××××××××××××××××××



Dernière édition par Roronoa Zoro le Jeu 21 Juin - 13:07, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sea-world.forumgratuit.be
Invité
MessageSujet: Re: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille. Lun 30 Avr - 10:48

Oy ! Bienvenue sur One Piece RPG et bonne chance pour ta prés **
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
Messages : 315
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Partout et nulpart à la fois
avatar
Mitsune Angel
MessageSujet: Re: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille. Lun 30 Avr - 17:11

Coucou ! Et bienvenue parmis nous ! ^^

Si tu as des questions n'hésite surtout pas !

Bonne continuation !

××××××××××××××××××××××××××××××
Kit by Reika o/ ( Merci ♥️ )


Tomber est permis ; se relever est ordonné ~
Il ne faut pas abandonner ~


Autres Kits Cadeaux By Reika ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 59
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 22
Localisation : En Belgique, dans un bled paumé.
avatar
Roronoa Zoro
MessageSujet: Re: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille. Sam 12 Mai - 17:05

    Je sais vous l'avoir dit sur la Chatbox mais je vais vous le redire ici, je vais prendre un petit peu plus de temps à faire mon histoire vu qu'elle est très longue à faire -je dois décrire tous les passages et arcs donc je vais en chier, surtout sachant que j'écris beaucoup- et que j'ai l'école entre temps, juste pour que vous ne mettiez pas cette fiche aux archives, que je n'oublie en aucun cas cette histoire ^^

    Voilà, cordialement,
    Roronoa Zoro - Flyremoon.

××××××××××××××××××××××××××××××

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sea-world.forumgratuit.be
Fondatrice
Messages : 315
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Partout et nulpart à la fois
avatar
Mitsune Angel
MessageSujet: Re: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille. Sam 12 Mai - 17:22

C'est pas grave t'inquiete ! Prend ton temps pour la fiche ! x)

××××××××××××××××××××××××××××××
Kit by Reika o/ ( Merci ♥️ )


Tomber est permis ; se relever est ordonné ~
Il ne faut pas abandonner ~


Autres Kits Cadeaux By Reika ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Messages : 315
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Partout et nulpart à la fois
avatar
Mitsune Angel
MessageSujet: Re: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille. Sam 16 Juin - 0:08

Coucou,

Alors, tout est correxte, le sujet de ton test Rp sera : « La rencontre avec Sanji »

Bonne chance !


××××××××××××××××××××××××××××××
Kit by Reika o/ ( Merci ♥️ )


Tomber est permis ; se relever est ordonné ~
Il ne faut pas abandonner ~


Autres Kits Cadeaux By Reika ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 59
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 22
Localisation : En Belgique, dans un bled paumé.
avatar
Roronoa Zoro
MessageSujet: Re: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille. Jeu 21 Juin - 13:12

    Je viens annoncer que ma fiche est finie, et donc le test de RP aussi. J'espère que ça vous conviendra et puis... Je tiens aussi à préciser que j'ai apporté juste quelques petites modifications et changé les couleurs du formulaire de présentation d'Akino, j'espère que je pouvais car voilà... Enfin ça a prit du temps quoi.

    Donc bon, j'attends le verdict.

××××××××××××××××××××××××××××××

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sea-world.forumgratuit.be
Fondatrice
Messages : 188
Date d'inscription : 13/06/2012
avatar
Anarchy D. Reika
MessageSujet: Re: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille. Jeu 21 Juin - 17:14

Je suis allée voir, on ne précise pas si on a le droit de modifier, mais je suppose que oui x)
Vu que c'est rien que le fond, la police et la couleur, tu gardes le code de base donc je pense que c'est OK, de plus tu n'as pas enlevé le crédit.

××××××××××××××××××××××××××××××
» Anarchy D. Reika
Qui ne tente rien n'a rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Messages : 315
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Partout et nulpart à la fois
avatar
Mitsune Angel
MessageSujet: Re: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille. Jeu 21 Juin - 18:03

Coucou,

Alors tout est bon x)


Fiche validé ! Pirate avec une prime de ; 120 000 000 Berry's !

Tu peux aller faire ta Fiche Technique x3

××××××××××××××××××××××××××××××
Kit by Reika o/ ( Merci ♥️ )


Tomber est permis ; se relever est ordonné ~
Il ne faut pas abandonner ~


Autres Kits Cadeaux By Reika ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille.

Revenir en haut Aller en bas

Roronoa Zoro - Bretteur de l'équipage au chapeau de paille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'équipage du Chapeau de Paille
» Roronoa Zoro, un sabreur qui à la tête dans les étoiles.
» Gallerie de Balmung
» Maudramme de Métromanie, le Poète-Bretteur
» Cherche un maître bretteur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG [PERSOS DU MANGA AUTORISÉS] :: Fiches :: Fiches des personnages :: Fiches validées-