Voguez sur les mers à la recherche du One Piece, le fameux trésor laissé par Gol D. Roger, roi des pirates ! Quel camp allez vous rejoindre ? Allez-vous arrêter tous ces pirates ? Serez-vous révolutionnaire ? Un chasseur de prime ? Qui sait ?

Partagez|

moi moi moi parce que personne d'autre[fin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: moi moi moi parce que personne d'autre[fin] Lun 13 Aoû - 21:31


Présentation de Nom Prénom



















Nom » Da rossa
Prénom » Alessio
AGE »26 Ans
FDD »Manipulation sanguine
Sabre(s) »ordinaire
Arme(s) »sabre
Groupe »Marine
Équipage »Aucun
Prime ou Grade souhaité »celui donné
Description physique

L'homme nait avec un cadeau que le ciel lui a offert. Ce cadeau est son physique, vous en avait des beaux et des laids, des maigres et des gros, des grands et des petits. Vous trouverez de tout, car il faut de tout pour faire un monde, mais ce physique il faut s'en méfier. Beaucoup l'utilise pour tromper son adversaire et avoir un coup d'avance sur lui, surtout dans un monde comme celui-ci où certain sont près a tout pour arriver au sommet jouant de leur force ou leur charisme.

Le ciel offre un cadeau de plus à chaque naissance d'un être, qu'il soit humain ou non personne n'y échappe, mais bon le cadeau qui nous intéresse aujourd'hui et un bien beau cadeau que beaucoup de parents rêvent d'ouvrir un jour. Commençons à déballer ce cadeau petit à petit, découvrons-le, ensemble et amusons nous avec. Pour commencer ce cadeau est lumineux, sa présence est réchauffante comme la lumière du soleil. Quand il est à vos côtés il vous inspire confiance et bien être et je peux vous assurer que ce n'est que physiquement qu'il vous donne cette impression. Si c'est dû à sa longue chevelure d'un blond doré, qui descend le long de son dos s'arrêtant juste au-dessus de son postérieur. Sur le haut de son crâne il ne les coiffe pas les laissant ainsi en bataille, mais ça lui va plutôt bien et on croirait qu'il les coiffe alors que non. Ils sont lisse au toucher et doux à caresser un vrai bonheur de voir un homme en prendre soin, c'est rare de nos jours.

Ensuite si on déballe un peu plus le visage on peut apercevoir de sourcil très fin extrêmement bien dessiner, pourtant il n'a rien fait pour, c'est seulement la nature qui lui en a fait cadeau. Sous ses magnifiques sourcil de la même couleur que ses cheveux, il est muni comme tout humain normal de deux yeux. Ils sont fin et on ressent à travers son regard du mystère, ce qui peut être attirant ou au contraire repoussant, mais le plus étrange se sont leur couleur. Ce n'est en rien une couleur commune, ils sont d'une couleur violet, oui un violet plutôt clair qu'il a hérité de sa mère. Juste en dessous et dessiner un petit nez très fin qui se fait discret. Et pour finir la description de son visage aux traits fin il y a une bouche le fruit d'un désir. Elle est fine est discrète étant une clé du charme du cadeau lorsqu'il sourit.

Voilà a ce stade-là vous en avait assez découvert pour en déballé plus. Vous êtes tellement impatient dans déballé plus que vous déchirez le paquet entier dévoilant celui-ci au grand jour, donc maintenant laissez-moi vous dire a quoi ressemble le reste du présent.

Maintenant vous y découvrez un jeune homme, très jeune il atteint le mètre quatre-vingts, même quatre-vingt-cinq. Il doit peser dans les soixante-dix kilos un peu plus ou un peu moins à vue d'oeil vous ne saurait le dire. Il a un teint plutôt clair et lumineux. Il se tient droit. Il porte toujours le même uniforme qu'il a en plusieurs exemplaires, en même temps un tel uniforme aussi jolie on ne s'en prive pas. Il s'agit d'un veston blanc au col en V, orné de bouton doré ainsi que des bandelettes d'un rouge bordeau, c'est un magnifique veston qui recouvre notre cadeau. Il a aussi la plupart du temps des jeans de couleur noire accompagné de ces grosses ceintures blanches avec de l'or dessus, ce qui embellit encore plus le présent. Ha oui j'oublie il a cette cap rouge qu'il porte généralement sur l'épaule gauche un présent de son père je crois qui apporte une touche finale et qui nous fait apprécie ce cadeau du ciel.


Description mentale

Si l'homme excelle dans un domaine c'est bien dans la complexité. Il a l'art de se compliquer les choses quand celle-ci sont toutes simples. Bien sûr, certaines personnes sont l'exception qui confirme la règle, mais ce n'est pas du tout le cas du jeune Alsessio Da Rossa. Bien au contraire il est en lui-même une complexité. On pourrait le comparer à ce cube ou l'on passe des heures à tournée dans tous les sens pour obtenir chaque face d'une seule couleur, quoi que même ce jeu et bien plus simple que Le jeune Italien.

Tout premièrement si vous ne le connaissez bien et que rien ne l'intéresse chez vous il ne vous adressera même pas la parole, avec le temps la carapace qui s'est forgé la poussé à la solitude et depuis il vit ainsi. Il est devenu limite asociale par son comportement distant, mais il ne fait que se protéger lui-même. Aux premiers abord il semple sans vie, des sentiments a quoi bon lui serait-il utile ? Il ne laisse personne les partageait avec lui. Ensuite si vous apprenez à le connaître et que vous forcez au travers de sa carapace il s'ouvrira plus. Ce sera un simple bonjour accompagné de petits signes comme un sourire ou une poignée de mains. À ce stade-là c'est que vous avez fait le plus dur. Très peu de personnes sont arrivés à obtenir de lui cela, mais aujourd'hui elles sont mortes, à croire qu'une malédiction frappe le jeune homme. Bref revenons à notre sujet. À ce stade-là il aura peur de lui-même donc doublera son effort restant sur la défensive. Si vous creusez encore plus vous trouverais en lui des tas de qualité comme des tas de défaut parce que l'homme n'est pas parfaits et Alessio n'est pas une exception.

Je vous déconseille de toucher aux êtres qui lui sont chers. Si vous faites cela, très vite vous ne le reconnaîtrez plus, il deviendra fou de rage rentrant dans un état second, un moment dont lui n'aura plus aucun souvenir et cherchera à éliminer toute trace de vie dans les environs. Certain après l'avoir vu dans ce fameux état on fuit... ou sont mort.

Mise à part cela il a l’œil voyageur il est très observateur analysant tout autour de lui pour savoir quand utiliser quoi, a quel moment pour que ce soit utile. De plus il est réfléchi très vite ce qui fait qu'il se rend vite compte dans quelle situation il se trouve, le piéger et une épreuve bien difficile. À côté de ça ajouter qu'en grandissant et à cause de son vécut il a peur de la mort et la fuit comme la peste et fait tout pour que ce qu'il apprécie un minimum éviter de croiser son chemin. Voilà je pense vous en avoir dit assez si vous en voulez plus, il y a qu'une seule à faire, tenté de briser son cocon.


Histoire

*Toute histoire histoire à sa partie de bon et mauvais moment tout comme là mienne je n'ai rien de spécial. Enfin si, mais je suis spécial parce que j'ai perdu la mémoire. Qu'est-ce que je fais là ? Je ne pourrais même pas vous donner de réponse. Combien de personne m'ont dit qu'il aurait aimé être à ma place et avoir tout oublié, mais parmi ces personnes aucune n'était assez intelligente pour comprendre combien c'est un fardeau d'être amnésique. Ne pas savoir d'où l'on vient, ne pas avoir de nom, ni de lieu où tous nos proches nous attendent. Comment est-ce que j'étais avant ? Je ne saurais pas le dire ! Ma mémoire m'a toujours empêché de le savoir. Si seulement j'avais un indice pour en apprendre plus, si seulement je pouvais savoir que quelqu'un me connait plus sur moi que je ne le sais pas moi-même, si j'avais cela peut-être que je retrouverais à nouveau le sourire.*

Voilà ce à quoi pensé souvent notre jeune homme qui vivait aujourd'hui sous le nom d'Alessio Da Rossa. il mène sa vie à l'écart des autres espérant jour après jour rencontrer quelqu'un qui lui raconte la sienne comme une histoire. Quelqu'un qui lui dirait qui il était avant, mais ça n'a pas toujours était ainsi pour lui. Bien au contraire, sa vie avant de perdre la mémoire était un beau rêve qu'il ne l'aurait troqué pour rien au monde.

Sur un navire voguant les mers, durant une nuit chaude et lourde, les cris d'une femme se faisait entendre. Un cri de douleur ? Un meurtre ? Un viole ou une torture ? Ou autre chose encore ? Non, rien de tout cela, bien au contraire. C'était une douleur à laquelle la femme c'était préparé neuf longs mois, après quelque minute de plaisir. C'était la douleur d'une nouvelle vie mise au monde, non pas une seule, mais deux nouveaux nées qui rentrait dans ce monde de piraterie. C'était le cycle de la vie qui recommençait laissant place à un petit bébé pour commençait qui allait répondre au nom de Nataniel Silmarïell. Pour la jeune femme le travail n'était pas fini. Quelque minute plus tard c'était une petite fille cette fois, elle avait été nommée Misa Silmarïell. Cette nuit avait été longue et douloureuse pour donner vie aux deux enfants, elle avait fini essoufflé tenant les deux enfants dans ses bras le sourire aux lèvres, des larmes de joie coulant toute seule face à son mari toute aussi émue.

Les jours passaient et les enfants réussirent leur examens de santé avec brio. Ils grandissaient tout deux, liant une certaine complicité entre eux. La joie régnait sur le vaisseau. Les pirates sont connus pour leur humeur festive. Ils chantaient, dansaient, buvaient, se battaient et tout ça dans la bonne humeur. Qui aurait pu rêver une meilleure vie, enfin c'était souvent comme ça, tant que le bateau n'était pas pris en chasse par les marines. Ryuuji Silmarïell était un pirate comme il y en avait peu, avant de réussir à mettre la main dessus il vous faudra du temps, de la force et surtout du courage. Sa sœur les appelaient "les vilains monsieur bleus". Ce qui avait le don de toujours faire rire Nataniel qui était très protecteur envers elle. Même s'ils avaient seulement 20 minutes de différence le garçon prenait son rôle de grand frère très au sérieux.

Dès ses cinq ans son père l'avait pris en main, Nataniel n'avait pas de temps à perdre pour les gamineries de son âge mais, il préférait passer à s'entrainer sans relâche, son père lui avait appris à placer ces points et ces pieds d'une manière imparable et rapide il lui avait aussi appris une manière de se déplacer qui lui permettait d'être prêt à contre attaquer à n'importe quel moment toute en restant sur ces gardes. Il avait mis du temps a assimilé tout cet art ce n'était pas chose simple. En même temps il lui avait appris à manier le sabre dès qu'il avait pu en brandir un dans ses mains. L'entraînement du jeune homme était dur et sans relâche. Il s'entraînait jusqu'à être à bout de souffle. Quand il ne s'entraînait pas, il aidait sa sœur qui souhaitait elle aussi devenir plus forte. Alors, il l'aidait avec le sourire. Pour lui sa sœur était son bijoux le plus précieux, la source de son bonheur. C'était sa moitié, il voulait devenir plus fort pour la protéger. D'ailleurs au début de son entrainement il avait du mal, il était faible et n'avait aucune détermination, jusqu'au jour ou son père avait émis l'hypothèse que sa sœur pouvait être en danger et que lui, simple gringalet qu'il était, il serait impuissant, incapable de la défendre. Ryuuji son père avait été directe lui faisant croire qu'il allait tuer misa. C'est à ce moment-là que le jeune Nataniel commençait à prendre l'entraînement au sérieux et à m'y mettre le cœur à la tâche.

Les années passaient, les jours défilaient se répétant encore et encore devenant une routine pour le jeune garçons. Il continuait ses entraînements et à aider sa sœur qui lui lançait, il se battait et comme d'habitude le jeune garçon gagné voyant les progrès que sa sœur faisait il était plutôt surpris et fière d'elle. Le temps continuait de s'écouler, il avait tout deux atteins leur neuf ans Continuant sur la même voie il avait fêté leur anniversaire comme tous les ans dans la joie et la bonne humeur, sans oublier l'ivresse dû à la boisson. Le lendemain, après un réveille difficile Ryuuji avait annoncé qu'il réservait un entraînement spécial à ses deux enfants. Ha ses beaux jours que vivaient les jeunes enfants rien n'aurais pu les effacer, oui rien, il ne les aurait échangés pour rien au monde si seulement ce malheur n'avait pas frappé Nataniel sourirais-tu aujourd'hui encore ? Serais-tu ce que tu es devenu ? J'ose croire que oui, mais le destin a choisi un autre chemin pour toi.

Nataniel se disait qu'il n'oublierait jamais cet entraînement s'il était spécial il y avait une leçon à en tirer et c'est ainsi qu'il commençait. Après la fête était revenue l'heure de l'entraînement. Il se tenait debout face à son père prêt à tout sauf à ce qui allait lui arriver. Son père avait donné un coup sur le plexus de l'enfant. Le jeune garçon sentait ses jambes quitter le sol pour s'envolait frappant les caisses et tout ce qu'il y avait sur son passage le fracassant sans difficulté pour tomber de l'autre côté du navire. Une preuve que le vieux ryuuji en avait dans le ventre et ses coups n'étaient pas petit quand il ne se retenait pas et là en était la preuve. Après s'être relevé il voulait retourner stopper son père il avait peur pour misa elle n'était pas prête a subir ça, mais il n'en avait pas eu le temps. À peine avait-il retrouvé l'équilibre que sa sœur venait le rejoindre, il la fixait inquiet, mais elle avait par se relever à son tour. Ce jour-là Nataniel n'avait pas montré l'inquiétude qu'il avait pour sa sœur il l'avait simplement aidée à ce relever avec un sourire aux lèvres comprenant qu'il ne pourrait pas toujours la protéger mais qu'il devait l'aider à devenir plus fort et c'est alors qu'il lui lance son premier défi. Il lui avait dit que le premier capable de tenir face a leurs père seraient alors le meilleur des deux. Dès ce jour L'enfant ne s'entraîner pas seulement physiquement, mais il essayait aussi de comprendre comment marcher la technique de son père. Jours après jours il encaissait ce coup ne comprenant pas et s'entraînant de plus en plus pour pouvoir un jour l'encaisser. L'enfant grandit et c'est âgé de quinze petites années qu'il réussit à enfin percer le secret de son père et lorsque qu'il réussit à encaisser le coup ses pieds pour une fois n'avait pas bougé il était resté sur place. Il s'était surpris lui-même un sourire de fierté au visage. Il se sentait fort il avait réussi à tenir tête à Ryuuji son père l'un des pirates les plus connus sur ses mers où ils voguent. Il avait couru l'annoncer à sa sœur cadette de 20 minutes, mais quelle erreur il avait fait.

A l'annonce de la nouvelle elle s'était enfermé dans ce lieu qui leur était interdit. Qu'est-qu'il avait fait ? Il ne comprenait pas la réaction de sa sœur, pourquoi c'était elle braquait lui qui pensait qu'elle serait fier de lui. Ce pourquoi il se battait semblait triste à cause de lui et il ressentait cette peine. À partir de jour il avait compris combien il tenait à sa sœur encore plus qu'il ne le pensait. Il restait silencieusement à coter de cette porte nuit et jours sans dormir ni manger ni même parler. Il ne voulait pas qu'elle sache qu'il était là, à subir le même sort qu'elle. Le jeune enfant c'était assit à coter de la porte refusant d'avaler quoi que ce soit tant que sa sœur était enfermée à l'intérieur. Il voyait le monde défilait pour raisonner la jeune misa, mais non rien. Les deux enfants étaient aussi têtu l'un que l'autre et on pouvait le voir en ce moment même les deux enfants n'étaient pas prêt à lâcher le morceau. Jusqu'au jour au Ryuuji leurs père en eux marre de voir ses enfants dans cet état et était rentrée en défonçant la porte avec force. La scène qui suivait l'enfant l'avait vu cette claque sur la joue de sa sœur il en avait ressenti la douleur se posant la main sur sa joue avant de partir dans sa chambre ne voulant pas en voir plus. Ce jour la Nataniel n'avait laissé aucune larme échapper de son corps il voulait devenir plus fort mentalement comme physiquement. Aujourd'hui c'est son père qui avait empêché la sœur de faire une bêtise demain ce sera à lui de la protéger même si elle doit le haïr il ferait tout pour la protéger il était prêt à donner sa vie pour celle de sa sœur.

Voilà maintenant que les mois on défilait depuis le jour de l'incident, les mois étaient devenus des années et les deux jumeaux était âgés de presque 17 ans. Ils avaient oublié leur peine et étaient rapidement réconcilié retrouvant leur complicité. Leur vie reprenait un teint rosé recommençant à repartir vers leur belle et tendre routine qui ne les lassait pas... Jusqu'au jour ou cette paisible vie avait basculé au cauchemar. Il avait suffi d'une nuit pour que tout bascule et que de la tranquillité on bascule au drame. Laisser-moi maintenant vous racontez d'où provient l'amnésie de Nataniel, laissez-moi vous dire ce qui a détruit cet enfant.

Ils se promenaient sur le navire profitant du vent frais que leur offrait la mer, mais un bruit était venu les déranger le début du cauchemar débuter. Le guet crié "aux marines", au début Nataniel ce disait que enfin peut-être il allait pouvoir combattre au côté de son père et prouvait son talents au combat, mais à son arrivée sur le pont je peux vous assurer que le jeune homme aussi fort qu'il était, sentait ses jambes tremblaient. Une armada, tout un tas de navire que pour eux. Ryuuji très protecteur leur demander de se cacher dans leur chambre avec leur mère avec ton rassurant. Il avait un problème Le jeune homme n'était pas bête et il savait que cette fois ce serait risqué. Il tirait a sœur par le bras pour l'inciter à venir.

Comment convaincre alors que lui-même ne croyez pas à ses mots. Pourquoi cette fois il avait une boule au ventre ? Dans la chambre sa mère semblait tout aussi inquiète que lui et pourtant elle en avait vécu des attaque de marines. Pourquoi était- il attaquait par ce mauvais pressentiment qui le prenait ensuite à la gorge. Les cris pourquoi il reconnaissait les cris des personnes derrières cette porte que ce passait-il ? La peur se mélanger à la colère en lui rajouter ce sentiment d'impuissance qu'il ressentait, il ne pouvait plus tenir ! il allait laisser sa sœur et sa mère empoignant un sabre et il partait au combat sentant les doigts de sa sœur glissait le long de sa manche il avait essayé de claquer la porte derrière lui mais celle-ci était resté entre ouverte. Le jeune homme courut auprès de son père voulant à tout prix lui prêter main forte le sauvant ainsi d'un coup qui avait été donné en traitre. Le combat était lancé pour le jeune homme il avait réussi à tuer quelque marine, mais il en venait de partout il se retrouvait envahie par l'ennemie et ne se déconcentrait pas une seconde parant coup après coup. Malheureusement c'est à ce moment-là que l'une des barres qui tenait la voile s'était balancé frappant directement dans le crane du garçon l'envoyant par-dessus bord.

Une vie si belle et si amusante balayer aussi facilement. Décidément le destin jouer avec lui avec facilité et plaisir. Pourquoi ce jour était arrivé ? Ce jour qui changea ce garçon du tout au tout. Ce jour qui a détruit la vie de ce jeune homme en un instant en une fraction de seconde. Il suffit d'un coup mal placé et le voilà à la dérive sur un bout de la coque du bateau. Il était paisiblement endormie se laissant guider par les vagues là où dieux seul sait, là où il ira. Durant le moment où il était dans ce sommeille profond il cauchemardait la mort de sa soeur ça faisait réagir sont corps qu'il bougeait et pourtant il paraissait inanimé, il suait à grosse goutte sans pour autant se réveiller. Durant trois longs jours il était comme cela et quelle surprise il eut à son réveille. Ou était-il ? Quel était ce lieu lugubre qui tanguait et qu'il ne semblait pas connaitre ? Qui était-il ? Pourquoi ressentir le besoin de me lever ? Il n'avait pas fait durer cette sensation qui lui disait de marcher. Instinctivement il poussait la porte qu'il se trouvait en face de lui avant de se voilait les yeux à l'aide de son bras à cause de la lumière du jour qui attaquait ses yeux. Qu'elle était cette sensation ? Il était tout simplement perdu, totalement pommé. Que devait-il faire ? Soudainement une main venait la gripper par le col le jetant dehors.

- Les gars la belle au bois dormant c'est réveillé ?

La belle au bois dormant qu'est ce donc, pourquoi m'agrippe-t-il comme ça. J'ouvrais petit à petit les yeux ma vision qui était floue finit par se stabiliser. Qui était toutes ces personnes à la peau sèche, aux vêtements délabré ? Qui était ces personnes ... ça me revient petit à petit comme une pièce de puzzle .. ce sont des hommes... Que me veulent-il ? Pourquoi rit-il suis horrible à voir ? Pourquoi tous s'écarte et un seul avançait. Ma bouche et lourde aucun mot je n'arrive à sortir comme si je n'en connaissais aucun, mais mon cerveau bouillonne de question incompréhensible. L'homme continuait d'avancer, il me donne un coup de pied au ventre. Pourquoi fait-il ça je lui ai fait du mal ?

- Qui t'es sale rat ?

Qui je suis pourquoi il me demande ça ? Je ne sais pas quoi lui répondre et voilà qui me redonne un coup avec plus de violence cette fois. Quand il se rapproche de moi de nouveau je pouvais entendre sa jambe de bois frapper le sol d'un bruit sourd "toc, toc, toc ..." ce bruit raisonnait dans ma tête.

-Répond ! Qui es-tu ?

-Je... Je ne sais pas...

Comment ces mots sont-ils sorti ? Donc je peux parler ... oui. Pourquoi pas une seule personne ne m'aide. J'ai envie de leur crier 'à l'aide' mais quelque chose me retient, pourquoi ? Il me regarde tous comme si j'étais un animal. Je baisse le regard et j'aperçois mes ... mains il me semble que c'est cela oui, qu'elle est cette couleur rouge... du .. du sang il est sec .... il date de quelques jours maintenant. Tout me reviens petit à petit je comprends comment bouger mes membres, je retrouve les mots que j'utilisais, le nom des objets qui m'entouraient tout cela en un bref instant. Mais l'homme me regardait de haut, il avait l'air de me mépriser grattant sa barbe. Il semblait réfléchir, mais à quoi ?

-Très bien si tu ne sais pas tu remplaceras le gars de la plonge le pauvre il est tombé par-dessus bord ... accidentellement bien sûr !

Pourquoi il rit tous ? Ce moque-t-il de moi ? Je ne comprends pas ce qui m'arrive, je ne sais même qui je suis, ce que je fous ici ... C'est un cauchemar se doit être cela ! Oui c'est un cauchemar je vais finir par me réveiller et retrouverais qui je suis. Deux hommes finirent par me jeter dans la cuisine devant une pile de vaisselles me riant au nez. Je me blotti contre moi-même dans un coin priant que le cauchemar finisse au plus vite. À peine quelque seconde était passé alors que j'étais pris par un violent mal de crâne m'arrachant des cris de douleur effrayant les personnes présentent qui me prenait pour un fou. Au milieu d'eux une femme me soulevait par les cheveux qui étaient un peu court. J'avais beau la suppliait de me lâcher il me tenait comme ça. À ce stade ce n'était plus un cauchemar, mais un enfer. La femme finie par ouvrir la bouche. Je me calmais aussitôt

- La ferme on ne veut pas de pleureuse en cuisine ! tu souffres en silence ou je te promet que tu passeras un sale quart d'heure

Ses mots m'avaient vite calmé en moins de deux. Le ton de sa voix n'avait rien de méchant il était sec et son regard me faisait frissonner je ne comprenais rien à ce qu'il m'arrivait. Où suis-je tombé ? Si seulement je savais.

-Bien maintenant tu continues de la fermer et tu me nettoies toute la merde de ses sales pirates à deux francs !

Pirates.... ça me revient ce sont des pirates... Je le jurerais ça me revient j'ai des flash d'un drapeau... oui c'est ça dessiner dessus... Je n'arrive pas à identifier le dessin qu'il y a sur ce drapeau. Je n'ai pas d'autre choix que d'écouter cette femme. Je commençais doucement à laver la saleté sur la vaisselle essayant de réfléchir à ce qu'il m'arrivait et surtout à ce qu'il allait advenir de moi. Mon destin est-il de rester ici à subir le châtiment de ses infâmes pirates... ?

Le soir fini par tomber la jeune femme me guidait jusqu'à ce qu'aller être mon lieu de couche posant sa main sur ma tête elle me fit un sourire, je comprenais encore moins ce qui se passait dans sa tête, pourquoi réagissait-elle comme comme ça ? Je ne comprends décidément rien à rien je suis totalement perdu. Tout à l'heure elle me foutait des frisons et maintenant elle est aussi douce qu'une.. mère ! Qui est donc ma mère ? Je ne vois pas son visage, qui est-elle ? à quoi ressemble-t-elle ? Comment était-elle ? Je plongeais dans ma tête cherchant le moindre souvenir d'une personne que j'aurais appréciée mais rien c'était comme ci il n'y avait jamais eu d'avant mon réveille. Comme si ma vie commençait ainsi ?

- Ne cris plus jamais de la sorte c'est comme ça que le dernier gars et passer par-dessus bord, si tu restes calme je suis sûr qu'on s'en sortira aller sourit et raconte moi comment tu as atterrie ici ?

Que dois-je lui répondre, m'inventer une vie ? Comment j'étais arrivé ici je n'en savais pas plus qu'elle et là encore ses mots qu'il sortait cette fois facilement

-je ne sais pas... Je ne sais rien !

Tout était dit elle me toisait de ses yeux émeraude. Je me sentais gêner par ce regard me dévisageant de haut en bas. Elle me demandait ensuite plusieurs questions durant toute la moitié de la nuit, mais mes réponses restait les mêmes, je ne sais pas, je ne m'en rappelle plus ... et cela durant toute la nuit, jusqu'à que mes paupières ce ferme d'elle-même mettant fin à ce que j'appelle ma première journée en enfers.

Ainsi était fini la cause du cauchemar, ainsi il avait tout perdu

Me voilà embarqué dans cette galère avec pour compagnie cette jeune femme qui était désormais de bonne compagnie au fur et à mesure j'apprenais à la connaître. J'avais appris qu'elle s'appelait Jade Da rossa, elle était âgée de 22 ans elle me dit qu'elle ne préférait pas dire mon âge approximativement, car elle savait que beaucoup de personne ne font pas leur âge. Grâce à elle j'avais découvert la cuisine, le plaisir du palais goûtant aux arômes que nous proposer les mers. Hum quel délice ! Je ne pouvais plus me passer de gouter tout ce qu'il avait de comestible nourriture, épice, fruit, poisson ... tout ce qui était mangeable je voulais y gouter. Le sucré, le salé miam rajouter un peu de piquant pour relever le tout je ne pouvais plus m'en passer et le meilleur dans tout ça c'est que c'est que j'avais une facilité à cuisiné je savais dire ce qu'il manquait ou ce qu'il y avait de trop. C'est ainsi qu'au milieu de ce cauchemar je commençais à me faire un petit nid douillet, mais un bonheur entraine toujours un malheur !

Depuis ma naissance ... enfin mon réveille cela faisait maintenant deux ans que je vivais sur ce bateau grâce a jade j'étais devenu le commis de cuisine et je n'en demandais pas plus. Ma chambre était toujours la même. Je tissais de plus en plus de lien avec Jade qui me redonnait gout à la vie au fil des jours, mais comme je ne vous le dis un bonheur n'arrive jamais seul. Un jour de tempête le capitaine du navire m'avait invité à manger dans sa cabine pour me parler de je ne sais quoi. Il m'avait ordonné de lui cuisiné ce que je faisais de mieux. Je prenais alors un risque, celui de le droguer. Oui c'était lui ou moi lequel seras le plus malin pour rester en vie... c'était comme ça que je le voyais. C'est ainsi que j'atterris dans sa cabine avec le plat en main que je lui servis, je le regardais mangé. Jusqu'au moment où il sort une arme et la pointe sur mon front.

-Je t'aime bien mon petit, mais depuis que mes hommes mangent mieux il commence a rebellé j'ai l'impression c'est pour ça que....

Il tombait le nez dans l'assiette j'avais réussi ... J'avais mis fin au calvaire, mais pour cela il me fallait m'enfuir et je n'avais pas beaucoup de temps alors je commençais par fouiller la cabine du capitaine. Je finis par trouver un étrange fruit bien emballer qu'est-ce que ça pouvait être ? Je le goûtais sur-le-champ arghh c'était amer et acide. Je me forçais à le manger en entier pour ne laisser aucune trace. À peine j'avais fini de l'avait que le capitaine se relever hurlant de colère ... Je mettais donc trompé dans les doses et il a compris que je l'avais devancé. Par chance pour moi il avait du mal à retrouver ses esprits je cours alors dans ma chambre sans me retourner une seconde pour aller chercher jade, je ne voulais pas la laisser ici, je ne pouvais pas. Je faisais tout pour la convaincre, mais elle ne voulait pas, je ne saurais jamais pourquoi elle n'a pas voulut venir avec moi ce soir-là. Je commençais a courir pour m'échapper combattant du pirate, je ne savais pas comment, mais j'ai d'excellent réflexe en combat à quoi c'est dû peut être à mon passé, mais je ne saurais le dire. Une fois sur une petite embarcation j'entends un cri suivi d'un rire.

- Petit tu as oublié quelque chose...

Je me retournais lentement, ce cri je le connaissais, mon coeur s'emballait pourquoi j'avais peur de voir ce que j'avais oublié. J'en ai marre de me poser toutes ses questions, je veux des réponses. Pourquoi.... Pourquoi le sang gicla de sa tête qui avait été transpercer par une balle. Pourquoi l'a-t-il tué ? Jade pourquoi ne pas m'avoir suivi. À cause de moi ton corps tombe inerte sur le sol. Durant un instant mon coeur c'était arrêté de battre, mes mots c'était une nouvelle fois envolé m'arrachant un cri et ainsi j'avais perdu conscience ...

Alessio mon petit Alessio la vie ne t'a pas gâté tu as perdu la mémoire perdant avec toute trace de ta famille et aujourd'hui tu perds ta nouvelle famille, mais cette fois tu ne l'oublieras pas, cette fois elle te marquera et le remord te rongera jusqu'à ta mort. Je te plaints mon enfant. Ho oui je te plaints pour rien au monde je n'aurais souhaité vivre ce que tu vis. Tu finis par doucement ouvrir les yeux te retrouvant dans un bain de sang autour de toi pas âme qui vivent, mais que corps morts démembré et toutes autres horreurs. Si tu avais vu de tes yeux ce que tu as fait ce soir la ... croit-moi tu aurais peur de toi-même. Cette nuit là tu les as tous exterminé laissant le corps de ta bien aimé intacte. Qu'est ce qui t'avait animé, la colère de l'amour perdu. Tu savais que sa mort était à cause de toi ! Si tu ne l'avais pas calculé elle serait encore en vie et ça tu t'en voudras toute ta vie et c'est à cause de ce soir-là que tu es devenu la personne silencieuse et distante que tu es aujourd'hui. Ce soir-là tu as tout perdu pour ta liberté, mais tu as acquis une nouvelle chose tu en as encore la sensation. De tes doigts sortaient des fils qui tranchaient les membres des pirates les tuants un à un. Ce soir-là tu as tout perdu pour ta liberté, mais tu as acquis une nouvelle chose tu en as encore la sensation. De tes doigts sortaient des goutellettes de sang qui tranchaient les membres des pirates les tuants un à un. Ce soir-là tu as découvert que ton sang bien que tranchant pouvait articuler les gens comme de vulgaire pantin. Tu les désarticulais dans tous les sens brisant leurs os de la tête au pied. Le capitaine trembler face au massacre je n'ose même pas raconter ce que tu lui as fait enduré tellement le massacre était violent, mais toi tu as tout oublié sauf la manière d'utiliser ton liquide vital comme si c'était inné, comme si tu avais toujours été ainsi et tu partais le coeur meurtri. Tu étais un monstre voilà ce que tu pensais de toi jusqu'au jour où tu allais faire une nouvelle rencontre.

Un beau matin tu te réveillais sur la barque que tu avais emprunté, tu te réveillais sur une île déserte au premièrabord, mais tu te rendais vite compte que tes blessure était soigné avant d'entendre toquer à la porte. Oui tu était allongé dans un lit et un homme t'apporter le petit déjeuner

" Bonjour jeune homme, tu te réveilles enfin... J'ai bien cru que tu allez y passer. Bref dit-moi qui tu es... * silence* Tu as perdu ta langue ? * Toujours aucune réponse * Ho je dois t'embêter avec mes questions. On te laisse tranquille dès que tu seras prêt à parler tu le feras de toi-même !"

IL n'avait pas tort et tu le savais au fond de toi il lui fallut 6mois pour t'arracher un mot oui un seul mot. Durant tout ce temps tu ne parlais pas âgé de tes 18 ans depuis peu. Tu regardais faisant par politesse ce que l'on te demandait et tu répondais par de simple gestes de la tête pour répondre par oui ou par non. Depuis que tu étais là, tu n'avais pas parlé, mais six mois plus tard tout ce mal qui te rongeait fini par sortir par un flot de larme instopable. Tu racontais alors toutes ton histoire à Alessio et sa soeur Jena qui t'avaient accueilli chez eux et héberger depuis aujourd'hui un an. Tu leurs racontais ne plus te rappelais de ta vie antérieure de ce fruit que tu as mangé et de ce troue de mémoire et de ta nouvelle capacité, tu leurs racontais tout dans le moindre détaille.

Une fois ce mal extériorisé tu finis par aller te coucher le coeur léger pour leurs offrir un magnifique sourire à ton réveille. Celui-ci aller les marquer durant toute une vie. Une nouvelle année passée, mais pour une fois tu goûtais de nouveau au bonheur tu étais tombé sous le charme ravissant de la jeune Jena et Alessio étaient devenus une personne que tu considérais comme ton frère. Il partagea avec toi que son rêve avait été de rejoindre la marine, mais qu'il avait dû s'occuper de celle que tu allais bientôt épouser et oui mon petit Alessio tu allais te marier. Ce n'était pas magnifique. De tes journées tu t'entraînais à combattre et à la maitrise de ton nouveau pouvoir enfin que tu as acquis depuis maintenant deux longues années. Tu t'entraînais avec ton beau-frère, mais comme toujours tu ne seras jamais gâté par la vie et cette fois encore elle ne te gâtera pas.

Aujourd'hui était un jour spécial, c'était le jour précédent ton mariage tu partais dans la jungle de l'île profitant de la faune et la flore que ce lieu paradisiaque offrait jusqu'à attendre un cri d'horreur. Tu courrais jusqu'à la maison pour voir une scène qui te marquera aussi à vie. Deux pirates donnant des coups de pied au corps mort d'Alessio face à Jena qui exprimait sa peine en pleurant tétaniser de peur. Toi la regardant la scène tu restais choqué le drame te brisant en deux, mais Jena t'avais vite fait retrouver conscience par ses pleure. Tu n'avais pas hésité une seconde à les tué ses deux grossières personne pour prendre Jena d'en tes bras pour la rassurer sans lui montrer ta peine immense d'avoir perdu un frère. Elle se serait contre toi ne s'arrêtant pas de demander pourquoi mais d'un coup tu ne l'entendais plus après avoir entendu un coup de feu raisonnait. Oui elle avait eu droit à une balle entre les deux yeux. Son corps restant agrippé au tien un homme se tenait derrière toi. Il était ivre comme pas possible

" Tageule j'ai mal au crâne "

Cette sensation tu la connais et tu ne la retenais pas te laissant prendre par la colère ! L'homme subit ton châtiment sans pouvoir rien y faire tu l'avais torturé au point qu'il aurait préféré la mort au visage et au corps meurtri que tu lui avais laissé sans lui lever la vie. Qu'est-ce que tu pouvais être sadique lors de tes pertes de conscience colérique. Je te l'ai dit la vie ne t'a pas fait de cadeau il aura fallu que tu restes trois ans sur cette île pour que le malheur te frappe à nouveau. Lors te ta reprise de conscience le pirate n'était plus là ce qu'il était devenu tu t'en fichais tu enterrais les corps de ta nouvelle et dernière famille laissant couler tes dernières larmes jurant sur la tombe d'Alessio de poursuivre son rêve.

Aujourd'hui six ans après tout ça tu as 26 ans et tu ne le sais pas, tu ne connais pas ton nom et te fait appeler Alessio Da rossa en hommage Alessio, Jena et Jade ses êtres que tu portes et porteras toujours dans ton coeur meurtri et renfermer. Comment tu as atterries ici ?

Après avoir enterré ta famille, tu avais pris le large direction la marine la plus proche tu t'y étais inscrit te faisant enrôler en montrant tes capacités. Durant six longues années tu gravis les échelons. Tu était réputé pour tes talents de cuisiné et pour ta personnalité à ne pas calculer les personnes si ce n'était tes supérieures, mais moins tu parlais mieux tu te portes espérant juste que aucune de tes crises de colère ne revient et te fasse perdre le contrôle de toi-même. Ainsi tu es solitaire et la bouche close et ainsi tu resteras jusqu'à qu'une nouvelle personne vient tout chambouler dans ton monde renferme.


Prénom : XXX
Fille ou garçon ? Hermaphrodite
Comment as-tu connu le forum ? XXX
Tu as lu le règlement ? NON
Commentaire ? : ICH LI BIDICHE
Âge : XXX
DC ? Si oui, de qui ? :XXX

Par Akino de Templactif


Dernière édition par Da Rossa Alessio le Mer 22 Aoû - 21:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
Messages : 315
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Partout et nulpart à la fois
avatar
Mitsune Angel
MessageSujet: Re: moi moi moi parce que personne d'autre[fin] Lun 13 Aoû - 21:47

Coucou et bienvenu x)

Bon courage pour ta présentation, Petit Bleuet ♥

××××××××××××××××××××××××××××××
Kit by Reika o/ ( Merci ♥️ )


Tomber est permis ; se relever est ordonné ~
Il ne faut pas abandonner ~


Autres Kits Cadeaux By Reika ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: moi moi moi parce que personne d'autre[fin] Lun 13 Aoû - 21:50

merci bon courage pour la lecture :p
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 71
Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi xD
avatar
Boa Hancock
MessageSujet: Re: moi moi moi parce que personne d'autre[fin] Mar 14 Aoû - 11:08

Bienvenue! :)

Il faudra revoir quelques petites fautes comme ce=>se ou vous en avait=> vous en avez ok ?

Yay bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Messages : 315
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Partout et nulpart à la fois
avatar
Mitsune Angel
MessageSujet: Re: moi moi moi parce que personne d'autre[fin] Mer 22 Aoû - 21:59

Tout est bon !

Fiche validé ; Marine ; Grade ; Vice - Amiral.

Oublis pas de faire ta fiche technique ! Et bon Rp !

××××××××××××××××××××××××××××××
Kit by Reika o/ ( Merci ♥️ )


Tomber est permis ; se relever est ordonné ~
Il ne faut pas abandonner ~


Autres Kits Cadeaux By Reika ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: moi moi moi parce que personne d'autre[fin]

Revenir en haut Aller en bas

moi moi moi parce que personne d'autre[fin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» J'aime les licornes et leurs jolies cornes
» Messa ♍ Parce que personne ne voudrai avoir ma vie
» [Magie] Magie de Transformation
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG [PERSOS DU MANGA AUTORISÉS] :: Fiches :: Fiches des personnages :: Fiches validées-