Voguez sur les mers à la recherche du One Piece, le fameux trésor laissé par Gol D. Roger, roi des pirates ! Quel camp allez vous rejoindre ? Allez-vous arrêter tous ces pirates ? Serez-vous révolutionnaire ? Un chasseur de prime ? Qui sait ?

Partagez|

~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 31
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 24
avatar
Fenyang S. Alheïri
MessageSujet: ~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée] Sam 11 Aoû - 21:26


Présentation d'Alheïri Salem Fenyang



















Nom » Fenyang
Prénoms » Alheïri Salem
AGE » La trentaine.
Arme(s) » Juste un sabre de bonne facture.
Groupe » Marines.
Équipage » Aucun pour l'moment.
Grade souhaité » Contre-amiral, c'est possible ?
Description physique

La première chose à savoir chez moi, c’est que j’suis grand. Très grand. Affreusement grand même. Ma taille oscille entre les cent quatre-vingt-dix, deux cent centimètres, mais je ne saurais vous en dire plus vu que j’ai arrêté de me mesurer il y a belle lurette maintenant. Ce nombre déjà considérable fait de moi un pseudo géant aux yeux de mes semblables. En effet, le commun des mortels ne peut s’empêcher de lever la tête vers la voute céleste pour m’observer sous toutes mes coutures. Autant dire que des regards, j’en attire énormément. Mais il n’y a pas que ma taille qui impressionne. Il y a aussi mon poids qui avoisine les cent kilos et des poussières. Montagne ambulante de muscles assez saillants, on pourrait presque me qualifier de titan, malabar, colosse et j’en passe… C’est vous dire que je suis loin d’être un gringalet. Assimilable à une vraie forteresse, j’impose naturellement le respect par le charisme certain que dégage ma stature imposante. Bien que nonobstant, j’ai quelques fois eu à déplorer cet immense physique, moi qui ne puis facilement passer inaperçu lors de mes petites promenades…

Il est vrai que je puisse engendrer appréhension rien qu’à la vue de mon gabarit, mais cette peur là s’estompe complètement une fois mon faciès à découvert. Celui-ci est doux et toujours éclairci d’un beau sourire à en faire rougir moult donzelles. Ma face est globalement ovale. Un petit peu allongée vers la mâchoire, mais ovale en somme. L’ensemble donne un visage beaucoup plus long que large. Il présente également de belles fossettes qui, mis en relief par un beau sourire, me donnent un air charmant et tranquille. Les traits de mon visage à l’exception de mon nez mutin sont fins, comme s’ils avaient été sculptés par une main assez habile et experte. La preuve en est que j’ai une petite bouche discrète, parfois rehaussée par la barbe des trois jours que j’ai l’habitude de laisser pousser par pure fainéantise. Ma chevelure quand à elle, n’a rien d’enviable. C’est même un véritable champ de bataille. Elle est généralement ébouriffée et dressée en pics. Mais pour un souci de présentation, il m’arrivera de temps en temps de les enduire de défrisants pour les rendre lisses et donc impeccables. Pour conclure ce point, ma crinière est d’une belle teinte marron glacé.

Mes yeux sont bridés et les paupières supérieures y sont légèrement visibles ; quoique loin d’être bossus, faut pas s’leurrer non plus. La couleur de mes prunelles est d’un vert ; vert analogue à celui du jade. Légèrement sombres, ils m’accordent néanmoins un regard pour le moins doux et bienveillant. Beaucoup de personnes viennent à me complimenter au sujet de mes yeux qu’on qualifie de beaux. Si certains les trouvent assez vivants et emprunts d’une certaine justice punitive, d’autres trouvent qu’ils regorgent une certaine mélancolie qu’ils ne sauraient expliquer. Des avis divergents qui m’font rire plus qu’autre chose… Ma peau mate est douce et soyeuse. Cependant, elle est parsemée de petites cicatrices à quelques endroits qui attestent de mon expérience au sein même de la marine.

Mon code vestimentaire reflète clairement les états d’âmes dans lesquels je peux être baigné la plupart du temps. Une couleur agressive aux yeux d’autrui montrera que je suis débordant d’énergie (C’qui est plutôt rare) ; contrairement à une couleur assez sombre qui indiquera que je traverse une mauvaise passe ou que je suis en pleine dépression. C’est aussi simple que cela. Concernant mes gouts prononcés, j’adore les jeans. C’est un vêtement dont j’ne peux quotidiennement me passer. De même que pour les bracelets en argent que j’arbore un peu à la manière d’une quelconque mijaurée des hautes sphères de Marijoa. J’aime aussi suivre la tendance des nouvelles ères pour ne pas paraitre trop démodé et ne pas me faire trop remarquer. L’sens de l’éthique me prodigue cependant de ne pas trop en faire en public. A l’extérieur donc, un jean et une simple chemise blanche surmontée d’un manteau d’officier font mon affaire. Mais seul dans mon coin, vous m’verrez très souvent en simple boxer, torse nu, l’air complètement débraillé et paumé.

Description mentale

Moi ? Comment je suis ? Facile à vivre. J’ai beau être une montagne de muscles mais je suis tout de même fréquentable. Ouaip. C’est la première idée qui m’vient en tête en tout cas. J’suis pas quelqu’un de compliqué vous savez. Non non, du tout. Il est rare qu’on me traite de personnage lourd ou gênant. Déjà parce que je n’aime pas m’imposer. C’est pas vraiment ma tasse de thé. Ensuite parce que je n’aime pas non plus me montrer, ce qui est peine perdue quand on voit la taille que j’ai. J’suis pas vraiment timide, mais plutôt tranquille et réservé. En gros, l’type qui aime bien la compagnie mais qui pour la plupart du temps, reste dans son coin pour ne gêner personne. Ceci dit, n’excluons pas le fait que je puisse m’approcher de quelques personnes. Quand une tête m’parait sympathique ou tristounette, j’m’avance tout simplement vers elle, et s’en suit tout une p’tite ou longue conversation. A voir selon le feeling. Parce que généralement, ma carrure athlétique fait vite d’impressionner au point d’en faire bégayer certains.

Sinon que l’un de mes vices, c’est la paresse. Plus paresseux que moi, tu meurs ou mourras. Les efforts ? Peu pour moi, vraiment. J’me contente du strict minimum. Je n’aime pas me fatiguer ou me donner à fond. Ce qui peut faire croire que je ne suis pas serviable. Il est vrai que je ronchonne souvent quand j’ai une priorité ou quand on m’demande un service, mais je finis par le faire avec plus ou moins bon cœur. « Mieux vaut tard que jamais ». L’une de mes devises dans cette vie éphémère. Ce qui m’emmène à dire aussi que je suis un grand adepte de la procrastination. Remettre ce que l’on peut faire aujourd’hui à demain... C’est presque mon quotidien. C’est un péché capital, mais j’ai appris à prendre sur moi. C’est p’être pas glorieux de le clamer haut et fort, mais on n’renie pas son propre caractère. « Chassez le naturel et il revient au galop… » Ça en dit long, hein ? Par contre, j’peux être un vrai profiteur. Planter mes belles prunelles de jade sur votre faciès tout en vous demandant un service avec le ton d’un enfant, ça c’est plus que probable.

La bonté et la générosité me caractérisent assez. J’suis loin d’être un badass plein de mauvais sentiments juste parce que j’en veux au monde, à la vie et tous ces genres de choses. Il est clair que je suis loin d’être l’ange Gabriel, il est même vrai que je peux me montrer froid, hostile ; Mais il n’en demeure pas moins que je suis très loin d’être le diable en personne. La méchanceté gratuite ne me correspond pas. Et même si j’voulais m’y essayer, le cœur n’y serait jamais. Mon éducation a été tellement centrée sur l’altruisme que ne pas venir en aide à ceux qui en ont besoin est comme une faute qui me ronge de culpabilité. J’ai beau avoir une carrure impressionnante, mais rester de marbre devant des souffrances, c’est presque mission impossible. (Sauf s’il s’agit d’un ennemi, cela va de soi). Je suis aussi un brin laxiste. Le verbe pardonner fait partie de mon vocabulaire. Ne pas prendre en compte les égarements de mon entourage, c’est aussi l’une de mes habitudes. Sans quoi, j’détesterais un bon nombre de personnes…

Mais ne pas croire que je suis idiot tout bonnement pace que je suis philanthrope de nature. Bien au contraire même. J’ai beaucoup appris durant ma vie, pour savoir que tout se paye un jour où l’autre. Loin de moi la prétention d’être mentaliste, mais j’aime beaucoup observer. Prendre du recul avant de prendre une décision, c’est tout moi ça. Bien qu’il puisse m’arriver de me gourer totalement. J’aime aussi prêter oreille attentive aux gens. Un gros plus pour moi quand j’essaye de connaitre une personne. Contradictoirement, il peut aussi m’arriver de piquer une gueulante ou rentrer dans une colère assez violente. C’est assez rare… C’est même ultra rare… Mais dans ces conditions là, il n’est jamais conseillé de rester dans les parages parce que je peux faire un malheur. D’ailleurs, vous saurez qu’il faut prendre la poudre d’escampette à la simple ouïe de ma voix de stentor. Hormis ce point, je peux être froid et montrer mon mécontentement en caressant mes cheveux constamment ébouriffés pour éviter de verser directement dans la violence. Je suis parfois même acerbe et cynique, mais dans ce genre de cas, la victime l’aura bien cherché parce que me faire sortir de mes gonds est chose assez difficile quand même.

J’ai gardé en tout et pour tout, deux drogues qui causeront certainement ma perte un jour : Ma première drogue, c’est le sexe. C’est l’une de seules choses pour lesquelles je ne suis jamais paresseux. Disons que la luxure happe complètement la fainéantise qui me caractérise dans ces cas d’figures. Surtout quand une grosse poitrine est dans ma ligne de mire. Genre, bonnet C ou D voire même E. Draguer ? J’peux pas m’en empêcher du moment en tout cas qu’il y a d’la poitrine, ou des fesses, au choix. Il m’arrive très souvent de lire des magazines pour public adulte, planqué dans un coin comme un adolescent encore puceau. Mon petit coté rigolo. Pervers vous vous dites ? Peut être. C’est même possible. Même si pour moi, avoir des relations charnelles, c’est tout ce qu’il y a de plus normal à moins d’être bien sur, un religieux pur et dur. Ma deuxième drogue, c’est l’alcool. Le bon vin surtout. J’peux me taper trois à quatre litres de ce breuvage par jour, à la manière d’un vieux russe avec sa vodka. ‘Fin, ça c’est surtout quand j’en ai les moyens. Et extraordinairement, j’en ressors presque lucide. Bizarre non ?


Histoire

Fenyang Keegan était un colonel de la marine, réputé sur trois aspects bien distincts. Le premier aspect relevait de sa corpulence impressionnante qui réussissait à intimider aussi bien les forbans que ses propres frères d’armes. En effet, l’homme atteignait sans peine les 400 centimètres de hauteur, tant et si bien qu’on le considérait comme étant natif d’Elbaf, ce qui n’était pas vrai en vérité. Bien que cela puisse paraitre invraisemblable, le marine était originaire du Royaume de Luvneel et faisait partie d’une lignée royale ce qui faisait de lui, un véritable noble. Le deuxième aspect était en paradoxe total avec sa stature : Il s’agissait de son caractère. Là encore, l’homme finissait d’épater tout le monde puisqu’il était de nature philanthrope. Il n’aimait pas la violence. Bien au contraire, il la haïssait même. Lui était partisan de la justice souple, non pas cette justice absolue qui prônait l’éradication totale des ennemis du gouvernement mondial. Il lui arrivait de relâcher les petits poissons qu’étaient les forbans de pacotille qu’il ne jugeait pas tellement dangereux. Une bonté sans bornes qui lui valait respect et considération même de la part des amiraux du moment. Le troisième aspect relevait enfin de ses aptitudes au combat. Une eau qui dort n’est-elle pas la plus dangereuse de toutes les eaux ? Dicton qui collait bien à sa peau. Car si l’homme était d’une infinie bonté, il n’en demeurait pas moins qu’il était un vrai démolisseur quand l’ordre lui parvenait de détruire quelconque armada. Bretteur de renommée mondiale, c’est vous dire qu’il n’a pas usurpé son grade. Il avait prit pour épouse Cassandra, navigatrice de la marine également originaire d’une lignée royale du royaume de Luvneel. Une très belle femme que la nature avait gâtée. Tous deux formèrent un beau couple. Bien qu’ils eussent à regretter l’absence de bambins dans leur vie…

Mais contre toute attente, après huit années de mariage, Cassandra tomba enfin enceinte. La joie dans la famille, vous n’imaginiez pas ! Je vins très vite au monde, mais dans les premiers appartements de MarineFord et non pas à Luvneel comme mes vieux. Nonobstant, il m’arrivait lors de mon enfance d’aller passer des vacances dans les somptueux palais de cette cité pour m’empeigner de mes cultures d’origines. Il fallait aussi avouer qu’en grandissant, j’avais été assez chouchouté par mes parents. En particulier par ma mère qui exauçait le moindre de mes caprices. Celle-ci m’aimait trop pour ne pas accepter tout ce que je lui demandais, d’autant plus que très tôt à l’âge de six ans, j’avais appris à jouer de ma petite bouille toute mignonne en lui faisant très souvent des yeux de cocker. Il faut aussi ajouter que j’étais très prétentieux et assez arrogant dans mon genre. Ma mère était un médecin de MarineFord et mon père colonel plutôt respecté. Comment ne pas être imbu de soi même, moi j’vous l’demande ? Légèrement capricieux et teigneux comme un pou, il m’arrivait même de manquer de respect aux différents haut-officiers de l’île, au grand dam de ma mère et sous les fous rires de mon père. De plus, j’trainais souvent avec les jeunes de ma promotion à la recherche de bêtises à perpétrer comme tout bon gosse insouciant. On s’retrouvait souvent coursé par un chien enragé ou par un cuisinier acariâtre à qui on avait volé de la nourriture. Une très belle enfance en somme. Un petit extrait de ma vie pour affirmer que contrairement à bien de personnes, j’étais presque né avec une cuiller en argent dans la bouche. En gros, j’n’avais rien à envier à quiconque et j’pensais bien que ça allait ainsi durer toute ma vie…

Un beau jour alors que je dessinais distraitement dans ma chambre, mon père vint me voir, tout sourire. Celui-ci s’empressa de me faire comprendre que j’étais devenu un grand garçon de treize ans qui avait un bel avenir devant lui. Voyant où il voulut en venir, j’me mis directement à pleurer. J’n’étais pas prêt à rentrer dans les rangs de la marine, oh que non ! Mais sa décision était déjà prise et il n’y avait plus rien à faire. Pour lutter contre ce monstre hideux qui voulait faire de moi un simple soldat de la marine, j’courus vite fait dans les jupons de ma mère qui me réconforta tout d’abord, mais qui, avec douceur, essaya de m’expliquer que mon père faisait cela pour mon bien. Pour mon bien ?! Moi qui ne manquais de rien ici, à MarineFord ?! Surement pas ! J’me mis à pleurer à chaudes larmes avant de commencer à courir comme un dératé un peu partout dans la baie de l’île ; Et sans trop m’en apercevoir, j’avais couru jusqu’à traverser une zone à l’accès interdit aux familles des marines. Épuisé et sans trop me rendre compte de ma bêtise, j’m’étais assis sur un tonneau avant de continuer à sangloter dans mon coin. Ce n’est que lorsque je m’étais un tant soi peu intéressé aux alentours que mon cœur ne fit qu’un bon. Je pris peu à peu peur. L’endroit était lugubre, malodorant et complètement remplis d’ordures. Loin de me conforter, j’me remis à gémir avant d’entendre un grognement derrière moi. Tétanisé et les yeux baignés de larmes, j’m’étais lentement retourné avant de voir clairement un immense chien noir à la gueule pleine de bave me regarder méchamment. Terrorisé par l’animal, j’voulus soudainement me lever et fuir quand j’tombai au sol avant de m’écorcher salement le genou. Conscient que j’étais dans la merde jusqu’aux coudes, j’me mis à ramper au sol comme j’pus, mais c’était trop tard, le chien bondissait avidement sur moi ! Mais au même moment, j’vis un homme sortir de nulle part et administrer un coup de pied magistral à l’animal qui plana quelques mètres en arrière…

Et si j’étais certes horrifié par l’animal qui m’attaqua, il n’en demeurait pas moins que je trouvais l’action de l’officier complètement magnifique.


Mon sauveur n’était autre que mon parrain, un ami intime de mon paternel. Marc qu’il s’appelait. Colonel émérite de la base de North, ce dernier était venu passer quelques temps ici, avec mon père et ses amis. C’est lui qui me ramena tranquillement chez moi et c’est encore lui qui expliqua ma mésaventure à mes parents qui s’en voulaient cruellement d’avoir voulu m’imposer le choix de devenir marine à mon tour. Ma mère en était tellement déboussolée qu’elle en pleura à chaudes larmes, me blottissant dans ses énormes seins qui m’étouffaient plus qu’autre chose. Mon père assit dans un coin, avait une mine plutôt désolé. Celui-ci d’ailleurs fit vite de m’assurer que je pourrais faire d’autres études pour assurer mon avenir, ce que ma mère acquiesça en silence. Mais alors que tous me regardaient, j’ouvris la bouche avec un sourire pour prononcer ces quelques paroles : « Je veux devenir marine ! ». Blanc. Silence. Pause. Arrêt. Tout c’que vous voulez dans le genre. Toujours est-il que ma réponse déstabilisa toute l’assistance qui s’en retrouva coi. J’me mis à curer mon nez comme si de rien était avant de me mettre à rigoler ouvertement, l’air plus ou moins malicieux. Mon oncle Marc fut le second à me suivre dans mon rire si bien que la bonne humeur finit par prendre le pas sur la tristesse dans la maisonnée. Bien que riants, mes parents ne comprennent pas mon choix, mais seul mon oncle semblait avoir capté l’affaire. Ma détresse avec le chien qui me menaçait m’avait fait penser à une chose capitale : J’étais bien trop faible, bien trop dépendant ! Il me fallait grandir, avancer et faire la fierté de mes parents. D’autant plus qu’être marine était un métier très honorable. Défendre les opprimés, la veuve et l’orphelin… Quoi de plus beau ? Mon choix était tout fait ! J’allais en devenir un !

Pour parfaire mon apprentissage, mon oncle m’emmena avec lui à North Blue. Mais bien avant de partir, mon père lui avait donné des consignes me concernant : Aucun piston ou favoritisme à mon égard n’était toléré ! J’avais assisté à la conversation en cachette, mais j’avais haussé les épaules en m’disant que ça ne pouvait pas être si mal que ça… Du moins c’est ce que j’pensais. Grossière erreur ! Car sitôt arrivé à bon port, le bras droit de mon oncle se fit une joie de me coller aux pires tâches qui soient. Moi qui avait vécu dans l’opulence et le luxe, j’étais lamentablement réduit à récurer les toilettes et les couloirs, à laver les assiettes, à nettoyer les dortoirs et par moment, à éplucher de grossières patates. Les premiers mois furent rudes. D’autant plus que les matelots qui savaient de quelle famille j’étais, s’donnaient à cœur joie de doubler mon travail déjà harassant. Martyriser un noble, c’était pas une chance donné à tout l’monde. Mais je prenais sur mes épaules. Courageusement. Chez qui pouvais-je aller me plaindre en pleurnichant comme j’en avais l’habitude ? Chez mon oncle ? Étant colonel, ce dernier avait bien trop de priorités, d’autant plus qu’il n’avait jamais le temps. C’est vous dire que j’étais seul. Mais qu’à cela ne tienne, me disais-je vaillamment. Et ma persévérance paya deux ans plus tard, puisque je commençais à effectuer des entrainements comme tous les autres matelots qui avaient fini par m’accepter. Et de ces entrainements, fallait bien avouer que je me démarquais. Tant et si bien qu’on m’ordonna adjudant-chef en un rien de temps et à dix-sept ans seulement. De ce fait, j’eus été habilité à prendre part aux différentes descentes et arrestations musclées que mon colonel menait. Et sur le terrain encore, j’fis mes preuves et bluffait plus d’une personne. Inutile de vous décrire la joie de mes parents depuis MarineFord.

A l’orée de mes vingt-cinq ans, j’étais devenu un homme accompli et un bretteur renommée au sein de mes rangs (Par encore au niveau mondial, non non). J’avais fini par quitter mon oncle après plusieurs années d’apprentissages et de loyaux services. On m’apprit quelques temps plus tard que celui-ci avait enfin réussit à se hisser au sein de l’amirauté. Il le méritait bien le bougre ! Pour rattraper ces putains d’ancêtres et leur prouver que je pouvais faire encore mieux qu’eux, j’me mis à bosser dur. J’étais même devenu et ce malgré ma flemme, marin d’élite. Les petites fripouilles n’étaient plus c’qui m’effrayait. Sans l’aide de mon père qui finit par me proposer des pistons pour monter en grade, j’me fis un nom. Petit certes, mais un nom quand même. J’gardais tout de même les pieds à terre. On était loin de mon enfance où j’pouvais faire tout ce que j’voulais et ce, en tout impunité. Sans en faire des montagnes, j’réussissais tant bien que mal à avancer et à me tracer mon propre chemin. J’n’étais certainement le meilleur des officiers, mais je me démenais tant bien que mal pour défendre les causes perdues. Les hauts échelons, j’voulais les gravir non pas pour prôner une justice radicale étant donné que la violence appelle la violence, mais pour prôner l’harmonie dans le monde. Ça tenait plus de l’utopie, mais c’était l’un de mes rêves les plus chers. Un idéalisme que je partageais fortement avec mon père qui était pour moi, l’exemple à suivre. A mes 31 ans, mes supérieurs avaient fini par me muter pour un bon bout de temps à l’une des bases de Grand Line. Une mutation qui me ravit au plus haut point. Et c’est lors d’une journée assez chaude qu’on vint m’annoncer mon nouveau grade, celui de…


Prénom : Yannick.
Fille ou garçon ? Gars.
Comment as-tu connu le forum ? Top-site.
Tu as lu le règlement ? Validé by p'tit Kiwi !
Commentaire ? Beau forum, rien à dire. x)
Âge : 19 ans, sir !

Par Akino de Templactif


Dernière édition par Fenyang S. Alheïri le Dim 12 Aoû - 20:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Messages : 315
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Partout et nulpart à la fois
avatar
Mitsune Angel
MessageSujet: Re: ~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée] Sam 11 Aoû - 21:34

Coucou et bienvenu x)

J'ai validé le code, il est bon ! o/ Si il y a quoi que se soit qui te tracasse, faut pas hésiter x).

Bonne continuation !


××××××××××××××××××××××××××××××
Kit by Reika o/ ( Merci ♥️ )


Tomber est permis ; se relever est ordonné ~
Il ne faut pas abandonner ~


Autres Kits Cadeaux By Reika ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 31
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 24
avatar
Fenyang S. Alheïri
MessageSujet: Re: ~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée] Dim 12 Aoû - 10:31

Merci Mitsune pour l'accueil. \o/

J'profite pour dire que la présentation est terminée. x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Messages : 315
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Partout et nulpart à la fois
avatar
Mitsune Angel
MessageSujet: Re: ~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée] Dim 12 Aoû - 17:50

Recoucou x),

Alors, tout est bon dans ta présentation sauf quelques petits trucs qu'il faudra arranger, 2 pour être précise.

1) En ce qui consiste le grade du père de Alheïri, il faudra rétrograder un peu parce qu'un PNJ ne peut pas avoir un grade si haut vu qu'il n'est pas mort. ( Si j'ai bien lu )

2) Ensuite, pour ton pseudo, il faudra que je l'inverse, car c'est Nom + Prénom, et non le contraire x). Je le changerai donc pour " Fenyang S. Alheïri ". Lorsque tu répondra à la suite de ce message, je le changerai pour pas que tu ai des difficultés à te connecter x). Si tu veux que je le mette autrement ( En gardant l'ordre demandé : Nom + Prénom ) fais moi en part ! x3

Sinon, lorsque tu aura fait la petite modification et répondu à la suite, je te validerai en tant que Contre-Amiral.

Bonne fin de journée ~ o/



××××××××××××××××××××××××××××××
Kit by Reika o/ ( Merci ♥️ )


Tomber est permis ; se relever est ordonné ~
Il ne faut pas abandonner ~


Autres Kits Cadeaux By Reika ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 31
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 24
avatar
Fenyang S. Alheïri
MessageSujet: Re: ~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée] Dim 12 Aoû - 18:47

Yop !

1 - Il est maintenant colonel, j'espère que ça ira. x)

2 - Vu qu'il n'y a pas d'autres solutions, va pour Fenyang S. Alheïri comme tu dis. x)

Merci pour tout. x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Messages : 315
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Partout et nulpart à la fois
avatar
Mitsune Angel
MessageSujet: Re: ~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée] Dim 12 Aoû - 20:26

Recoucou x)

T'a oublier de le modifier ici > « Ma mère était un médecin de MarineFord et mon père Vice-amiral reconnu dans le monde. »

Et aussi, il y aurait eu " Fenyang A. Salem " en fait x).

Voilà voilà ~

××××××××××××××××××××××××××××××
Kit by Reika o/ ( Merci ♥️ )


Tomber est permis ; se relever est ordonné ~
Il ne faut pas abandonner ~


Autres Kits Cadeaux By Reika ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 31
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 24
avatar
Fenyang S. Alheïri
MessageSujet: Re: ~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée] Dim 12 Aoû - 20:54

    Rofl :p

    Modifications faites. J'ai même modifié une autre partie que j'avais aussi oublié à ce propos. Bref, c'est tout bon. x)

    Fenyang S. Alheïri, j'préfère. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Messages : 188
Date d'inscription : 13/06/2012
avatar
Anarchy D. Reika
MessageSujet: Re: ~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée] Dim 12 Aoû - 21:52

Hello ! Je valide pour vice-amiral, tu peux aller RP o/
{La fiche technique n'est obligatoire pour RP que si tu utilises une quelconque technique de combat, au passage.}

Fiche déplacée & lockée. J'ai mis ta couleur \o/

××××××××××××××××××××××××××××××
» Anarchy D. Reika
Qui ne tente rien n'a rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée]

Revenir en haut Aller en bas

~ Alheïri S. Fenyang ~ [Prez' terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Alheïri Salem Fenyang
» La Reine du Rock se présente !
» Demande d'Alheïri S. Fenyang
» " Ce fut le premier marine qui marqua ma mémoire. " ( PV : Alheïri S. Fenyang )
» Sharrkan || Prez' terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG [PERSOS DU MANGA AUTORISÉS] :: Fiches :: Fiches des personnages :: Fiches validées-